Toujours plus de morts sur la route : 4 réflexes qui sauvent !

Le mois de mars 2016 fut catastrophique : 257 morts sur les routes, soit une hausse de 14,2%. Une augmentation continue depuis deux ans, qui inquiète les associations de sécurité routière et le gouvernement. En 35 ans, c’est la première fois que la France subit une hausse du nombre de tués au volant deux années consécutives. Nous vous rappelons donc quelques règles de prudence, car chaque vie compte.

Vérifiez que tout le monde est en sécurité

Rien ne doit voler à l’intérieur de l’habitacle ! Tout doit être attaché : les humains comme les animaux. Pour vos chiens et chats, référez-vous à notre article : « Animal en voiture : ne prenez aucun risque ».

Concernant les enfants de plus de 10 ans et adultes, une règle simple : la ceinture de sécurité ! Un choc subi à 20 km/h peut être mortel. Le taux de mortalité est cinq à six fois plus élevé sans ceinture : son port est obligatoire pour l’ensemble des passagers du véhicule, à l’avant comme à l’arrière. La ceinture doit être attachée en diagonal et doit reposer sur l’épaule, jamais sur le cou ou sous le bras. Elle doit être plate et donc non vrillée. La partie basse, horizontale, doit passer sous l’abdomen, bien ajustée contre les hanches.

Les enfants de moins de 10 ans doivent bénéficier d’un système de retenue adapté à leur morphologie et leur poids (siège baquet, réhausseur, coque…), sauf si l’enfant a suffisamment grandi pour être convenablement attaché avec une ceinture standard. En outre, la loi est claire :  les enfants de moins de 10 ans doivent être à l’arrière du véhicule sauf cas de force majeure.

 

Restez sobre

Le taux légal d’alcoolémie toléré pour les jeunes conducteurs est passé de 0,5 à 0,2 grammes par litre de sang. C’est l’équivalent d’un seul verre d’alcool : 12 cl de vin, 25 cl de bière ou encore 3 cl de whisky. En France, un tiers des tués sur les routes le sont à cause de l’alcool. N’oubliez donc pas de désigner un SAM avant de partir en soirée !

Outre, l’alcool au volant, la drogue est un véritable fléau. Elle diminue votre attention et votre perception. Sous l’emprise du cannabis, vos capacités au volant sont amoindries : mauvaise évaluation des distances, perte de contrôle du véhicule, baisse de concentration… En cas de dépistage positif, vous encourez 4 500 € d’amende et six points de retrait du permis. La facture s’alourdit avec l’association à une prise d’alcool : 9 000 € d’amende, 3 ans de prison et suspension ou annulation du permis. Au contraire de l’alcool, aucune trace dans le sang n’est tolérée. Et si les effets du cannabis sont souvent de courte durée, les traces de cette substance dans votre corps sont décelables beaucoup plus longtemps.

Remettez vos appels à plus tard

Il est strictement interdit de placer dans le champ de vision du conducteur un appareil en fonctionnement doté d’un écran et ne constituant pas une aide à la conduite ou à la navigation. Votre smartphone fait bien entendu partie de ces appareils interdits. Par ailleurs, depuis 2015, les oreillettes sont également interdites au volant ! Investissez dans un kit mains libres bluetooth si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de votre téléphone : nous avions fait un dossier il y a quelques mois : interdiction des oreillettes mains libres : quelles alternatives ?

Mettez vous à l’aise

Soyez reposé avant de prendre le volant afin de garder toute votre attention. Sur la route, faites des pauses toutes les deux heures. Enfin, ne vous laissez pas perturber par des éléments extérieurs : le code de la route indique ainsi que « le conducteur doit se tenir constamment en état et en position d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent et que ses possibilités de mouvement ne doivent pas être réduites par le nombre ou la position des passagers. »

Cela signifie : on ne fume pas en conduisant, on ne laisse pas son chat gambader dans l’habitacle, on ne joue pas avec ses enfants, on ne cherche pas un objet dans son sac et on s’arrête pour configurer le GPS… bref, on est un conducteur ou une conductrice responsable !