La conduite sous la pluie en Automne : éviter les dangers de la route avec une voiture en bon état

La conduite sous la pluie en automne

À l’approche des vacances d’automne, vous pourriez être amené à prendre la route et être exposé aux risques de la conduite sous la pluie. C’est une saison aux couleurs magnifiques, mais aux conditions climatiques pouvant constituer un réel danger pour les automobilistes. Il est nécessaire d’en être conscient et de prendre les dispositions qui s’imposent, afin de pouvoir se déplacer en toute sécurité sur les routes.

Que faire avant de prendre la route sous la pluie ?

Pour garder à tout instant le contrôle de votre véhicule, même lors des intempéries automnales, il est important qu’il soit dans un état optimal de fonctionnement. Pour vous en assurer, nous vous recommandons une visite dans un centre DEKRA, NORISKO ou AUTOCONTROL pour effectuer un contrôle technique volontaire Fiabilis. Ce dernier vérifiera notamment :

  • Le bon fonctionnement de vos feux (phares, antibrouillards, croisement, positionnement) à l’avant et à l’arrière du véhicule ;
  • L’état de vos pneus, ce qui est un aspect important si vous êtes amenés à freiner sur des feuilles mortes ou sous la pluie.
  • Le bon fonctionnement des balais d’essuie-glaces.

 

Quelle attitude adopter face aux dangers sur la route en automne ?

La météo pendant l’automne est marquée par la fréquence des épisodes pluvieux, mais aussi par le brouillard et le gel qui se font plus récurrents à l’approche de l’hiver. Une conduite prudente est donc recommandée si vous vous retrouvez sur la route dans ces conditions.

Veillez donc à :

  • Maintenir les distances de sécurité, la pluie et le gel augmentant la distance de freinage ;
  • Allumer les phares, feux de croisement ou antibrouillards car la visibilité en automne est moins bonne.
  • Adapter la vitesse de conduite, notamment dans les virages.

Comment réagir en cas d’aquaplaning ?

Le risque d’aquaplaning (aussi appelé aquaplanage) est élevé en automne, à cause de l’eau ou du verglas qui empêchent l’adhérence d’au moins une des roues sur le bitume. Lors d’un passage trop rapide sur une flaque d’eau ou une chaussée trempée, les pneus ne parviennent plus à évacuer l’eau, ce qui entraine une glissade.
En cas de pluie et de stagnation de l’eau sur les chaussées, évitez de freiner brutalement. Il est préférable de lever le pied de l’accélérateur, d’éviter tout mouvement brusque et d’utiliser le frein moteur. Pour cela, passez à la vitesse inférieure, sauf en montée, où il est recommandé de passer la vitesse supérieure pour éviter de glisser.

Pourquoi s’équiper de lunettes de soleil en automne ?

Vous le savez, en automne, le soleil est bien plus bas qu’en été. Ainsi, en fin d’après-midi il se rapproche dangereusement de l’horizon. Le risque d’éblouissement pendant quelques secondes est réel. Il est donc recommandé d’avoir en permanence des lunettes de soleil spéciales anti-éblouissement dans votre automobile.

Quels sont les autres dangers de la nature ?

Enfin, l’automne c’est une période idéale pour les balades en forêt, où les animaux sont assez mobiles. Si vous êtes amené à rouler hors agglomération, il faut prêter une attention particulière aux traversées de gibiers. Pour ne pas gâcher vos week-ends d’automne, une vigilance de tous les instants est nécessaire, car ces traversées peuvent intervenir à tout instant et entrainer une collision ou une perte de contrôle du véhicule.

Les feuilles mortes constituent également un danger sur la route. Et pour cause, elles peuvent rendre le sol très glissant, s’envoler et vous faire déraper. Pour éviter d’avoir à freiner sur les feuilles mortes et provoquer une perte d’adhérence, nous vous recommandons de réduire votre vitesse et la maintenir constante.

 

Photo de Matthew DeVries provenant de Pexels