Contrôle technique des voitures hybrides et électriques

Motorisation hybride

DEKRA Automotive évolue et anticipe le développement des nouvelles technologies, avec une attention toute particulière portée sur le contrôle technique des véhicules électriques et hybrides.

Véhicules hybrides et électriques : une tendance durable

Les véhicules fonctionnant grâce aux énergies alternatives et principalement les véhicules électriques et hybrides occupent de plus en plus de place dans notre quotidien. En effet, ces véhicules sont présents partout, dans la presse automobile, les grands salons, les publicités, les showrooms des concessions et maintenant dans les centres de contrôle technique. Les constructeurs français sont d’ailleurs particulièrement impliqués. Renault mise sur le tout électrique avec une gamme entière et PSA sur l’hybride avec des déclinaisons de modèles de série comme le Peugeot 3008 ou la Citroën DS5.

Les véhicules à propulsion électrique ne sont certes pas d’un genre tout à fait nouveau (il en existait déjà aux balbutiements de l’automobile à la fin du XIXème siècle), mais ils sont actuellement en plein essor.  Ainsi, il s’est vendu en France 15 919 véhicules électriques ou hybrides en 2011, contre 9 838 en 2010 (chiffres du CCFA). C’est pourquoi la profession du contrôle technique doit se préparer à l’arrivée en plus grand nombre de ces véhicules dans les installations de contrôle. Cela passe par l’adaptation des points de contrôle et des méthodes, ainsi que par la sensibilisation des contrôleurs aux spécificités de ces véhicules et aux risques inhérents à l’électricité embarquée.

Contrôle technique : une formation spécifique

Ainsi, pour l’année 2013, le ministère des Transports a décidé d’inclure une formation spécifique au contrôle des véhicules électriques et hybrides dans son programme annuel de formation du maintien de qualification  des contrôleurs.

L’objectif est bien sûr d’informer les contrôleurs sur les points de contrôle spécifiques et les méthodologies applicables sur ces véhicules à partir de 2014 mais aussi et surtout de les sensibiliser à la prévention des risques électriques liés aux inspections sur ce type de véhicules et aux moyens de protection à mettre en place.

Suite à cette formation, l’employeur sera en mesure de délivrer, conformément au code du travail et au recueil UTE 18-550 qui fixe les instructions de sécurité pour les opérations sur les véhicules à motorisation électrique, une attestation  et une habilitation pour le contrôle des véhicules utilisant l’électricité dans leur mode de propulsion.

 

Crédits photographiques : PSA PEUGEOT CITROËN