Formule 1, bilan de la mi-saison

Vettel-Formule 1

Crédits photographiques : Wikimedia

Cette année, la saison de Formule 1 est marquée par une vive actualité. Entre les affaires de pneumatiques, la domination appuyée de Sebastian Vettel et les difficultés rencontrées par Jenson Button et Lewis Hamilton, le blog DEKRA fait le bilan de la mi-saison 2013.

Une histoire de pneus 

La qualité de chaque course  est toujours imprévisible. Depuis le début de la saison, il est de fait difficile de dégager une constante commune à chaque grand prix. Mais dans la saison 2013 de Formule 1, on retrouve néanmoins un élément qui ne bouge jamais : les pneumatiques. A chaque rendez-vous, les pneus ont toujours joué un rôle central, aussi bien positif que négatif.

La jeune écurie Force India a ainsi profité d’un début de saison plutôt honorable, avec une voiture particulièrement douce et moins gourmande avec les pneumatiques que les autres monoplaces de la grille. Mais la nouvelle obligation d’utiliser de pneus Pirelli renforcés au kevlar pourrait réduire à néant ces premiers résultats encourageants.

Au contraire, d’autres écuries ont été pénalisées par des histoires de pneumatiques : l’écurie Mercedes AMG Petronas s’est ainsi retrouvée devant le tribunal de la Fédération Internationale de l’Automobile pour avoir menée des tests de pneumatiques non-autorisés en Espagne.

Vettel confirme son statut de champion

Le pilote Red Bull caracole en tête du classement avec plus de 150 points. L’espagnol Fernando Alonso se tient en embuscade mais accuse une retard important et est suivi de près par Raikkonen.

La domination du pilote allemand ne fait donc aucun doute et de plus en plus d’amateurs et de professionnels le considèrent déjà comme le meilleur pilote de F1 au monde. Mais la saison n’est pas terminée. Alonso – entre autres – ne compte pas se rendre sans combattre, même s’il concède que son rival est réellement talentueux.

Le plus jeune triple Champion du monde de l’histoire de la Formule 1 en a encore sous le capot et ne semble pas vouloir se reposer sur ses lauriers. Un quatrième sacre semble donc plus que jamais d’actualité.

Button et Hamilton dans le creux de la vague

Les deux pilotes britanniques brillent moins que les années précédentes. Pour Jenson Button, obtenir une place sur le podium semble désormais un rêve lointain. Peut-être à cause de sa McLaren MP4-28, que certains jugent bien moins compétitive par rapport aux monoplaces alignées par les autres grandes écuries ?

Pour Lewis Hamilton,  la chute est moins rude, car il a tout de même enregistré 4 pole positions et vient de remporter le Grand Prix de Hongrie. Mais l’explosion de ses pneus (décidément !) sur le circuit de Silverstone n’a probablement pas amélioré sa confiance.

Mais n’oublions pas que les deux hommes sont des champions et qu’ils n’ont pas à rougir de leurs palmarès respectifs. La saison est loin d’être terminée et il est à parier que quelques surprises viendront une fois encore pimenter le championnat.