La semaine européenne de la mobilité, c’est quoi ?

La Commission européenne a lancé lundi 16 septembre la 18ème édition de la semaine européenne de la mobilité, afin de réaffirmer ses engagements en faveur de l’environnement et de la sécurité routière.

La semaine européenne de la mobilité (SEM), vous connaissez ? Peu médiatisée, elle est organisée chaque année en septembre, depuis maintenant 18 ans. L’objectif de la SEM est d’inciter les citoyens et les collectivités dans de nombreux pays européens à opter pour des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement. Cette année l’accent est mis sur le « Safe Walking and Cycling », à savoir marcher et pédaler en toute sécurité.

Les bienfaits des mobilités douces

Pour la rentrée, la semaine européenne de la mobilité veut nous faire bouger. Trop inactifs et passifs, une grande partie de la population ne bouge pas assez : assis au travail, assis dans les transports, assis devant la télé, il faut y remédier. Pour cela, la SEM met en avant la pratique de la marche et du vélo en toute sécurité et les bienfaits que ces deux activités apportent à notre santé, à notre environnement et même à notre portefeuille ! Ces deux modes de transport actifs ne produisent pas d‘émissions nocives et contribuent à la santé de notre cœur.

Par ailleurs, des tables rondes sont organisées dans l’ensemble des pays membres. Celles-ci ont pour but de remettre au goût du jour les engagements des gouvernements en matière d’environnement mais aussi de Sécurité Routière. La volonté de l’Union Européenne et de ses membres est en effet de réduire de moitié le nombre de morts et de blessés sur les routes européennes entre 2020 et 2030 et d’atteindre l’objectif de 0 décès en 2050.

« Je salue bien sûr toute réduction du nombre de tués sur les routes mais chaque décès est à lui seul inacceptable. Nous avons fait preuve de détermination et d’ambition dans notre lutte en faveur de la sécurité routière, en adoptant un plan d’action stratégique, des mesures concrètes pour la sécurité des véhicules et des infrastructures, ainsi qu’un cadre d’action pour la prochaine décennie. Nous poursuivons les efforts pour atteindre la «Vision zéro» (zéro décès sur les routes d’ici à 2050) et nous sommes déterminés à travailler avec tous les États membres, ainsi qu’avec le Parlement et les acteurs de la sécurité routière, afin d’assurer le degré de sécurité que les citoyens de l’UE demandent et qu’ils méritent » détaillait Violeta Bulc, commissaire européenne chargée des transports, au mois d’avril dernier.

Un prix de la sécurité routière

L’un des moments forts de la semaine de la mobilité est la Journée sans Voiture du 22 septembre. Un jour avant, le samedi 21 se déroule aussi la Journée du transport public qui s’inscrit également dans ce cadre. Cette année, la « European Mobility Week » comme elle est aussi appelée a été un événement dans plus de 3 000 villes et villages de 54 pays européens.

En attendant la tenue de la 3ème conférence ministérielle mondiale sur la sécurité routière, des 19 et 20 février 2020 à Stockholm (Suède), où seront aussi présentés les engagements des Etats membres de l’UE sur la sécurité routière, Mme Violeta a lancé le « Prix de la sécurité routière urbaine ». Ce prix sera remis pour la première fois au printemps 2020.

 

Découvrez les 3 derniers articles autour des thématiques « mobilité » et « sécurité routière » :