Le Grand Prix de Monaco : rétrospective des moments les plus marquants

Grand Prix Monaco

Le Grand Prix de Formule 1 de Monaco est l’une des courses automobiles les plus anciennes et prestigieuses. Et pour cause : les circonvolutions de ce circuit de 3,34 km, avec des pièges permanents en cas de relâchement de la concentration, maintiennent l’éveil du spectateur et expliquent la fascination qu’il exerce sur les fans de sport automobile. Le Grand Prix a d’ailleurs souvent été le théâtre d’événements marquants. Rétrospective.

21 mai 1950 : les débuts de Ferrari

Deuxième manche du Championnat du monde 1950, le Grand Prix de Monaco voit l’apparition en F1 d’une petite écurie italienne nommée Ferrari. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les débuts de la Scuderia furent réussis puisque son pilote, Alberto Ascari, termine 5e.

19 mai 1957 : la première victoire américaine

Masten Gregory devient le premier pilote américain à obtenir un podium au volant d’une F1. Il n’était pourtant que cinquième après 95 tours, mais deux abandons dans les dix derniers tours lui ont permis de grimper sur le podium.

23 mai 1982 : une victoire improbable

A trois tours de l’arrivée, Prost, leader, sort de la piste. Un tour plus tard, son successeur en tête, Patrese, part en tête-à-queue. Pironi prend la tête de la course mais tombe en panne juste avant l’arrivée, tout comme Andrea de Cesaris quelques mètres plus loin. Derek Daly est alors en tête, avant de partir à son tour à la faute. Patrese reprend alors l’avantage et remporte la course, que cinq hommes ont mené en l’espace de trois tours !

3 juin 1984 : les débuts prometteurs d’un certain Ayrton

Alain Prost s’impose pour la première fois à Monaco. Mais les amateurs de sport automobile ont découvert ce jour-là un pilote brésilien au volant d’une modeste Toleman. Ce jeune pilote, nommé Ayrton Senna, allait devenir une légende quelques années plus tard. Il remporta le prix 3 ans plus tard, le 31 mai 1987.

27 mai 1990 : le face à face Jean Alesi – Ayrton Senna

Au volant d’une Tyrell, Jean Alesi talonne le maître des lieux, Ayrton Senna. Après une course effrénée, le brésilien s’impose finalement sur le Français, avec seulement une seconde d’avance !

15 mai 1994 : la course-hommage

Seulement deux semaines après les décès tragiques de Roland Ratzenberger et d’Ayrton Senna lors du Grand Prix de Saint-Marin, les pilotes prennent part au Grand Prix de Monaco. En guise d’hommage, la première ligne a été laissée libre, et les drapeaux du Brésil et de l’Autriche ont été dessinés au sol, aux endroits prévus pour les voitures.

16 mai 2010 : le triomphe de Renault

Grâce aux victoires de Mark Webber, Sebastian Vettel et Robert Kubica, Renault s’offre un triplé. Une grande première depuis le quadruplé du motoriste français lors du Grand Prix du Luxembourg en 1997 !
A noter que le 28 mai 2017, Nico Hülkenberg prendra le départ du Grand Prix de Monaco au volant de sa Renault. Espérons qu’il saura faire la différence, à l’instar de ses prédécesseurs dans l’écurie !