Comment conduire en montagne 

Comment conduire en montagne 

C’est bientôt Noël et les vacances d’hiver ! Nombreux sont ceux qui vont aller randonner, surfer ou skier en montagne et passer de belles vacances de sports d’hiver. Véritable défi pour tous les apprentis conducteurs, les routes de montagne peuvent être difficiles à maitriser, surtout lorsque les conditions météorologiques sont défavorables. Aujourd’hui, DEKRA Automotive vous propose quelques conseils sur l’attitude à adopter au volant et sur les équipements adéquats pour pouvoir conduire en montagne en toute sérénité.

Avec tous ces obstacles, virages et routes glissantes, les routes sinueuses de montagne représentent un challenge assez difficile à relever. Une mauvaise attitude de conduite peut rapidement amener les automobilistes dans des situations très fâcheuses.

Vérifier son véhicule en amont

Dans un premier temps, veillez à bien vous préparer en amont. Si la route est réputée pour être souvent enneigée, n’hésitez pas à vous équiper de chaînes à neige. La vérification des rainures sur les pneumatiques ne doit pas être négligée (1 à 1.5 cm pour que l’eau soit évacuée parfaitement). D’une manière générale, faire un check-up du véhicule avant de partir en montagne est une bonne initiative. Vos freins doivent être parfaitement fonctionnels et la roue de secours doit être gonflée, en bon état et en place.

L’astuce DEKRA Automotive :
N’hésitez pas à faire un contrôle technique volontaire Fiabilis, pour partir en montagne en toute sérénité. 

Une bonne connaissance du chemin que vous allez aborder est indispensable. Car les montagnes ne sont pas aussi bien desservies que les agglomérations, il vous faudra parfois emprunter des routes difficiles. La plupart de ces routes ne sont pas obligatoires et un repérage via GPS ou une carte détaillée pourra vous aider à trouver le meilleur itinéraire. Avant de partir, prenez le soin d’informer vos proches de votre itinéraire et de les prévenir de votre heure d’arrivée. En cas de souci, ils pourront plus rapidement prévenir les secours.

Economiser de l’énergie

En montagne, votre consommation de carburant peut être bien plus élevée que sur une autoroute. Ne vous laissez pas surprendre par la panne sèche ! Une route endommagée peut augmenter votre consommation jusqu’à 25%. Alors si vous pouvez articuler votre itinéraire autour de chemins propres et nets, ne vous privez pas.   

Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas les équipements qui vous permettront d’économiser le plus d’énergie mais la gestion de la vitesse car votre véhicule est beaucoup plus sollicité sur les routes de montagne qu’en agglomération. Une très bonne gestion de la vitesse peut donc vous aider à réduire drastiquement ce chiffre et vous faire faire de précieuses économies.

Pour cela, accélérez franchement avant les montées, pour pouvoir aider votre véhicule à gravir la côte grâce à l’élan fourni par l’accélération. Utilisez le rapport de vitesses le plus élevé pour pouvoir prendre le plus d’élan possible et ne restez pas à bas régime.

Bien prendre les virages

Un bon comportement dans les virages est également essentiel, mais il faut dans un premier temps savoir qu’une gestion parfaite dépendra de plusieurs éléments dont vous n’êtes pas forcément responsable : la nature du virage, la météo, l’état de la chaussée etc. Pour prendre un virage correctement, vous devez ralentir par anticipation, vous évitant ainsi d’utiliser le frein pendant la manoeuvre. Si vous êtes déjà entré dans le virage avec une vitesse trop élevée, réduisez votre vitesse en freinant légèrement mais sans rétrograder. En cas de faible visibilité, n’hésitez pas à klaxonner pour prévenir de votre présence,  ne doublez jamais le véhicule devant vous et évitez d’accélérer sur les routes en pente. En descente, utilisez votre frein moteur au maximum.

Enfin, si vous prenez la montagne pour la première fois, soyez accompagné de préférence par une personne expérimentée et n’hésitez pas à faire des pauses fréquemment. La neige vous attendra, rien ne presse !