Conseils pour vendre sa voiture à un particulier : les pièges à éviter

Il n’est pas possible de vendre sa voiture comme on revend son vieil ordinateur… Certaines règles s’imposent et les démarches peuvent sembler compliquées ou stressantes. Pas de panique, suivez ces quelques conseils et tout se passera pour le mieux ! 

1. Préparez tous les documents indispensables à la vente de votre voiture

Attestation de contrôle technique, formulaire de cession, attestation de non gage …. Voici un récapitulatif des démarches à effectuer pour vendre votre voiture à un particulier.

Si votre véhicule a plus de quatre ans, vous devrez présenter un procès verbal de contrôle technique datant de moins de six mois à l’acheteur. Bon à savoir : si lors de votre contrôle technique votre voiture est soumise à contre-visite, alors il faudra présenter un procès verbal de moins de 2 mois.

Afin de simplifier vos démarches, DEKRA a conçu un forfait spécial vente d’occasion : le Forfait Transparence. Il suffit de de sélectionner le forfait Transparence lors de la réservation de votre contrôle technique sur dekra-norisko.fr. Dès le lendemain de votre contrôle, vous pourrez ainsi accéder dans votre espace client à l’attestation de contrôle technique ainsi que le formulaire CERFA de cession pré-rempli. Ces deux documents seront à remettre à l’acheteur une fois la transaction réalisée.

Dans un second temps, vous êtes tenu de fournir à l’acquéreur une attestation d’absence d’inscription de gage sur véhicule et une attestation d’absence d’opposition au transfert de la carte d’immatriculation.

Là aussi, tout se fait en ligne, en allant sur le site officiel HISTOVEC, qui centralise l’historique du véhicule.

Rendez-vous enfin sur le site de l’ANTS (Agence Nationale des Titres Sécurisés). Vous y demanderez un code de cession à remettre à l’acheteur. Une fois la transaction réalisée, vous avez 15 jours pour finaliser la déclaration de cession afin de vous dégager de toute responsabilité vis-à-vis du véhicule !

Vous pouvez également établir un contrat de cession, listant toutes les caractéristiques du véhicule et notamment les défauts connus, pour éviter que l’acquéreur ne se retourne contre vous pour vices cachés.

2. Sécurisez la transaction de vente du véhicule

Pour vendre sa voiture le Forfait Transparence évoqué précédemment vous permettra d’obtenir une réduction sur le site Paycar.fr. Celui-ci agit en tant que tiers de confiance, c’est-à-dire qu’il vérifie à la fois l’identité de l’acheteur ainsi que celle du vendeur, et transfert l’argent dès la transaction réalisée, de façon sécurisée. Un bon moyen d’éviter les mauvaise surprise ou de perdre du temps dans les vérifications auprès des agences bancaires.

Si l’acquéreur préfère payer par chèque de banque, réalisez la transaction un jour ouvrable. Vous pourrez ainsi appeler l’agence bancaire qui l’a émis afin d’en vérifier l’authenticité. Évitez le mandat cash et le virement, qui peuvent être annulés facilement par l’acheteur. Enfin, le paiement en argent liquide comporte également des risques, à cause de la circulation de fausse monnaie.

Pour éviter les arnaques, ne transmettez aucun document avant la transaction : ni carte grise (qui devra être délivrée barrée une fois le véhicule vendu), ni RIB. Vérifiez également que le numéro de téléphone de l’acquéreur est bien situé en France et non surtaxé.

3. Vendre sa voiture: soigner son annonce et préparer l’essai sur route

Pour s’assurer de vendre sa voiture, veillez à remettre en état ce qui peut l’être facilement. Procédez à un nettoyage intérieur et extérieur minutieux et faites briller la carrosserie avec du polish. Une voiture à l’aspect soigné inspire confiance.

N’hésitez pas à sortir votre voiture du garage pour prendre les photos : la lumière du jour la mettra mieux en valeur. Multipliez les plans : à l’avant, à l’arrière, de trois-quarts ou encore à l’intérieur. Dans l’annonce, indiquez précisément le modèle et les options incluses. Valorisez ces dernières en détaillant leurs avantages. Par exemple, si vous disposez d’un système multimédia, décrivez ses fonctionnalités (appairage avec smartphone, GPS intégré, grand écran…)

Veillez à prendre rendez-vous dans un endroit où l’essai routier pourra se faire aisément à proximité de voies à grande vitesse et si possible en dehors des périodes de pointe. Vérifiez l’identité de l’acquéreur, par exemple en lui demandant son permis de conduire. Ne donnez et reprenez les clés de la voiture que lorsque vous vous êtes installé à bord.

En suivant tous ces conseils, tout devrait bien se passer. Bonne vente !

Découvrez les 3 derniers articles autour de la thématique des voitures d’occasion :

Les commentaires sont fermés.