DEKRA agit pour réduire l’exposition aux particules

pollution particules dekra

Les particules diesel nocives représentent un danger pour le grand public et le personnel présent dans les centres de contrôle technique.  Des recherches menées lors du contrôle des véhicules ont confirmé la nécessité de réduire l’exposition à ces particules. Pour DEKRA, il s’agit d’une priorité. 

Le contrôleur technique, un cas particulier

Depuis plusieurs années, DEKRA se préoccupe de la qualité de l’air respiré par ses collaborateurs dans l’ensemble de ses centres de contrôle technique.

Lancée en 2011, une enquête menée en interne a ainsi permis d’identifier 3 phases majeures d’exposition aux particules :

  • La mesure des émissions du véhicule
  • L’essai de freinage
  • Le contrôle en fosse

 

Cette étude inédite a été conçue et réalisée en partenariat avec la filiale DEKRA Industrial, les services de l’Etat (CRAMIF, Médecine du Travail, Direction générale du Travail) et les équipementiers.

Des solutions pratiques pour lutter contre la pollution aux particules à l’étude

L’enquête le confirme : les niveaux de pollution aux particules dans les centres restent inférieurs aux limites définies par le Code du Travail. Mais DEKRA souhaite aller plus loin dans la protection et la prévention des risques.

L’entreprise a ainsi repensé l’architecture de ses nouveaux centres pour faciliter l’extraction naturelle des gaz d’échappement. Dans les centres de contrôle poids-lourds, particulièrement exposés aux particules diesel, l’installation de cabines bénéficiant d’un air filtré pour le contrôleur, a été développée.

D’autres solutions sont à l’étude, notamment pour les centres de contrôle des véhicules légers. Parmi celles-ci, la captation à la source, prévue par le Code du Travail et
envisagée par les caisses d’assurance maladie, ne s’avère pas nécessairement concluante, notamment en raison de l’absence d’une normalisation des échappements des
véhicules.

De nouvelles normes de contrôles nécessaires

Au-delà de la mise en place de solutions d’extractions des polluants, le perfectionnement des matériels de contrôle est  aussi un enjeu très important.

Aujourd’hui, les contrôles pollution se limitent encore à évaluer l’opacité des fumées d’échappement. Ils ne sont pas adaptés aux véhicules récents, équipés de filtres à particules.

En ce sens, DEKRA soutient le programme européen SET (anciennement TEDDIE), dédié à l’élaboration d’une nouvelle norme de contrôle des émissions polluantes des véhicules essence et diesel.

Enfin, DEKRA et NORISKO Auto proposent à leurs clients d’agir pour l’environnement. Avec le Forfait Vert, chacun peut en effet bénéficier d’une visite pollution en plus du contrôle technique obligatoire. Dans ce cadre, le centre s’engage à reverser 1€ à Planète Urgence pour la plantation d’un arbre.

 

Crédits photographiques : DEKRA Automotive