Tout sur l’écoconduite

ecoconduite_image

Le terme « écoconduite » désigne une façon de conduire responsable, qui limite la consommation de carburant tout en améliorant la sécurité des automobilistes. Aujourd’hui, la majorité des auto-écoles enseignent ce type de conduite. Depuis 2009, l’écoconduite a même été intégrée dans l’évaluation de l’examen pratique du permis. Alors n’hésitez plus : devenez un écoconducteur !

Ecoconduite : les règles à suivre

  •  Changer les rapports à bas régime

De cette manière on réduit la consommation de carburant. Pour une efficacité optimale, un régime maximum de 2 500 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules à essence. Pour les véhicules diesel,  un régime maximal de 2 000 tr/min est conseillé. Il n’est ainsi pas rare que les écoconducteurs passent la 4e ou la 5e  à 50 km/h.

  •  Maintenir une vitesse stable

Plus la vitesse d’un véhicule est stable, moins la consommation est importante. L’écoconduite implique donc de bannir les freinages et accélérations intempestifs. Pour cela, il est recommandé de recourir à l’anticipation qui permet notamment de respecter les distances de sécurité, de laisser le véhicule décélérer seul avec un rapport élevé et d’éviter d’accélérer en montée.

  •  Entretenir  sa voiture

L’entretien du véhicule joue un rôle central dans l’écoconduite. La pression des pneumatiques peut être responsable d’une surconsommation de carburant allant jusqu’à 8 %. Le changement régulier de certains équipements du véhicule, tels que le filtre à air ou l’huile, permet là encore de limiter les pertes de carburant.

Les 3 principaux avantages de l’écoconduite

  •  Faire des économies

En adoptant une conduite plus douce, les automobilistes réduisent mécaniquement les coûts d’entretien de leur voiture. En effet,  l’écoconduite permet de réduire l’usure de l’ensemble des éléments qui composent son véhicule : freins, moteur, embrayage, transmission, pneus, suspensions, etc. Cela permet également de réduire la consommation, et donc les frais qui y sont associés.

  •  Réduire les risques d’accident

L’écoconduite permet la diminution des risques d’accidents car elle implique le respect du code de la route. En effet, l’écoconducteur se doit d’anticiper et de respecter les limitations de vitesse ainsi que les distances de sécurité.

  •  Diminuer la pollution sonore

La pratique de l’écoconduite permet de réduire le bruit occasionné par l’utilisation d’un véhicule. Un conducteur concentré et serein aura ainsi moins tendance à utiliser son avertisseur ou à tenter des manœuvres inutiles et parfois bruyantes.

 

Crédits photographiques : Wikimedia Commons