Entretien de la voiture : les quatre groupes d’ennemis à combattre !

OBD système de diagnostic embarqué

Une voiture mal entretenue est une voiture dangereuse, qui pourrait également être recalée au contrôle technique. Voici quelques conseils pour garder votre véhicule comme neuf.

Ces ennemis qui attaquent les matières

Vous avez passé l’été en bord de mer ? Votre voiture a sans doute été « agressée » par les conditions extérieures : soleil, sel, sable… n’attendez pas le printemps pour faire le grand entretien annuel et passez tout de suite aux choses sérieuses.

Le sel et l’eau accélèrent la corrosion et dégradent le métal. Si vous avez été en bord de mer, il est probable que l’air salin ait commencé son œuvre. Passez simplement votre voiture au tuyau d’arrosage, en évitant la haute pression et les rouleaux automatiques. Tout en douceur :)

Le sable a pu également s’infiltrer au fur et à mesure des entrées et sorties du véhicule après un épisode à la plage. Utilisez un bon aspirateur avec embout plat pour atteindre les coins les plus inaccessibles. Terminez avec une éponge humide sur les endroits qui comporteraient encore quelques grains.

Ces ennemis qui vous mettent en danger

Vérifier que les éléments essentiels de sécurité de votre voiture ne sont pas endommagés. En particulier les essuie-glaces, qui doivent être changés tous les ans pour vous assurer une parfaite visibilité. Regardez l’état de vos pneus et changez-les par paire en cas de fissures ou si la profondeur des rainures est en deçà des recommandations du fabricant, généralement en-dessous de 1,6 cm.

A l’aide d’une tierce personne, contrôlez les lampes. Elles doivent toutes être fonctionnelles et vous devez avoir dans le véhicule des ampoules de rechange.

Ces ennemis qui conduisent à la panne

Votre voiture a un carnet d’entretien, fourni par le constructeur. Si vous n’avez pas ce carnet (perte ou non cédé par le vendeur), renseignez-vous auprès de votre garagiste sur les paliers à partir desquels vous devez effectuer son entretien. Généralement, c’est une vidange tous les 10.000 km et des opérations plus complètes tous les 30.000 km – ou tous les 12 à 24 mois si votre véhicule roule peu.

Ces ennemis qui vous font procrastiner

Avez-vous vérifié la date de votre contrôle technique ? N’oubliez pas que c’est tous les deux ans pour les véhicules de plus de 4 ans. A moins que vous n’ayez un véhicule de collection.

Ne reportez pas votre rendez-vous à plus tard, vous risqueriez une amende de 135 euros (pouvant être minorée à 90 euros en cas de paiement sous 3 jours) et surtout de passer à côté d’une anomalie dangereuse pour votre sécurité et celle des autres.

De même, si vous sentez que votre voiture ne se comporte pas comme d’habitude (freinage, suspensions, bruits…), n’hésitez pas à faire un tour chez votre garagiste. La situation pourrait s’aggraver si vous tardez trop.