Permis de conduire : une réforme majeure pour les jeunes candidats

reforme-permis-conduire

Le permis de conduire est un vrai passeport vers l’indépendance et l’emploi.Mais obtenir le fameux « papier rose » relève parfois du parcours du combattant. C’est pourquoi le gouvernement souhaite agir. Délais de passage, coût de la conduite accompagnée et âge légal des candidats : les changements prévus sont nombreux. Découvrez tous les détails de la réforme dans cet article.

 Pour tous les futurs conducteurs, voici ce qui va changer

– La durée de l’examen pratique doit passer de 35 à 32 minutes.

– Près de 110 000 nouvelles places à l’examen doivent être créées.

– Les délais d’attente pour passer l’examen doivent être réduits de manière significative.

– L’apprentissage anticipé de la conduite (ou « conduite accompagnée« ) est désormais accessible dès l’age de 15 ans (contre 16 ans auparavant).

Les candidats ayant choisi la conduite acccompagnée pourront passer l’examen pratique du permis de conduire dès l’âge de 17 ans. En cas de succès, il pourront conduire dès le premier jour de leur majorité.

La réforme n’oublie pas non plus les inspecteurs du permis de conduire. L’état assure ainsi qu’il va conserver leurs effectifs et leur statut, pour leur permettre d’exercer leur métier dans les meilleures conditions.

Un plan ambitieux

L’objectif du gouvernement est de porter la part de jeunes bénéficiant de la conduite accompagnée de 30 à 50% fin 2017.

Pour transformer l’essai, différents dispositifs seront mis en place en partenariat avec le Ministère de la Ville. Des adultes bénévoles pourront ainsi aider les jeunes candidats dont les parents ne peuvent assurer l’accompagnement.

Avancer l’âge de l’accès à la conduite accompagnée permettra aussi un gain de temps majeur. Les jeunes candidats et leurs accompagnateurs pourront organiser les sessions de conduite pour atteindre le fameux quota des 3 000 kilomètres obligatoires.

Cela aura aussi un impact positif du côté de la sécurité routière. Avec la conduite accompagnée, le risque d’accident diminue de 27% la première année du permis pour les 18-19 ans, et de 25% pour les 20-21 ans.