Mieux préparer son véhicule au Contrôle Technique Millésime mi 2018

À compter du 20 mai prochain, la Directive Européenne fait évoluer le contrôle technique dans l’objectif de renforcer la prévention et la sécurité routière. Voici quelques conseils pour être fin prêt pour cette date !

Le déroulement et les évolutions du contrôle technique

Actuellement, ce sont 123 points de contrôle, 410 défauts et 10 fonctions qui sont passés en revue. A partir du 20 mai 2018, le nombre de points de contrôle passera à un total de 133 pour 610 défaillances – le terme de « défaut » disparaissant – avec 9 fonctions contrôlées.

Les trois niveaux de défaillances

Les défaillances seront classées en trois catégories : mineures, majeures et critiques. Ces trois niveaux de défaillances indiquent les incidences que peut avoir le véhicule sur la sécurité ou l’environnement.

Lorsque que le niveau est mineur il n’y a pas de danger. Le véhicule peut continuer à rouler, mais il doit être réparé sans obligation de contre-visite. 

Si le niveau est majeur le danger est possible et c’est pour cela que des réparations et une contre-visite sont nécessaires dans les deux mois.

Enfin, si le niveau est critique cela signifie que le danger est immédiat. Dans ce cas, l’automobile ne peut plus rouler à partir de minuit le jour même du contrôle et une contre-visite est à réaliser dans un délai de deux mois.

Bien préparer son véhicule au contrôle technique 

Afin de bien préparer votre contrôle technique et pouvoir rouler en toute sécurité, voici quelques points que vous pouvez facilement vérifier vous-même (cette liste n’est pas exhaustive).

Tout d’abord pour la carrosserie :

  • Vérifiez qu’il n’y a pas de parties saillantes
  • Vérifiez qu’il n’y a pas de problèmes d’ouverture ou fermeture des portes, coffre et capot

 

Ensuite vous pouvez examiner vos feux :

  • Tous les feux doivent fonctionner
  • Les clignotants et le signal de détresse doivent être en état de marche

 

Il faut aussi vérifier l’état de vos pneumatiques :

  • Les témoins d’usure ne doivent pas être atteints
  • Il ne doit pas y avoir de déchirures, traces d’usure
  • La pression doit être correct

 

Pensez à contrôler vos plaques d’immatriculation :

  • Le lettrage doit être conforme 
  • Les plaques doivent être lisibles et correctement fixées
  • L’éclairage de la plaque doit aussi fonctionner correctement

 

N’oubliez pas de vérifier l’équipement intérieur de votre voiture :

  • Les sièges doivent être bien fixés
  • Les ceintures de sécurité doivent être bien réglées et non abimées
  • L’avertisseur sonore doit être en état de fonctionner

 

Pour finir n’oubliez pas de vérifier la visibilité :

  • Le pare-brise, les rétroviseurs et les vitres doivent être en bon état
  • Les essuies glaces doivent eux aussi être fonctionnels et en bon état

 

Une fois toutes ses choses vérifiées, vous serez donc fin prêt à effectuer le contrôle technique de votre véhicule.