Comment préparer son contrôle technique ?

preparer-controle-technique

Bien préparer son contrôle technique permet tout à la fois de diminuer considérablement les risques de contre-visite et d’augmenter la sécurité de votre véhicule. Pour que le contrôle se passe au mieux, faire un rapide contrôle visuel est donc vivement recommandé. Rassurez-vous, il ne s’agit pas de démonter le véhicule mais de petites vérifications qui vous aideront à détecter certains problèmes.

Passons donc en revue ensemble les quelques recommandations de base qui concernent 3 points connus comme les causes majeures de contre-visite : l’éclairage véhicule, le freinage et les pneumatiques.

1. S’assurer que l’éclairage véhicule est conforme

Pour vérifier l’état de l’éclairage de votre véhicule, lorsqu’il fait nuit ou dans un parking souterrain, faites un état des lieux avec une deuxième personne. Allumez vos feux de croisement et vos warnings puis faites le tour de votre voiture. Observez le bloc optique de phares, les ampoules, les clignotants et l’éclairage de votre plaque arrière.

Demandez ensuite à la personne qui est avec vous de presser la pédale de frein pour voir si vos feux stop fonctionnent. Puis mettez le véhicule en marche arrière pour vérifier que l’ampoule blanche s’allume correctement.

Enfin, demandez-lui de mettre les pleins phares, et vérifiez avec une lampe torche l’état des bandes réfléchissantes.

Si vous vous apercevez que vous devez changer des ampoules, reportez-vous au manuel de votre auto ou faites appel à votre garagiste. Pour éviter cette déconvenue : n’oubliez pas de toujours  garder rune boite d’ampoules dans votre véhicule.

2. Vérifier les freins avant le contrôle technique

Pour éviter la contre-visite, il est également important de vérifier la qualité du freinage de son automobile. Ressentir des vibrations dans le volant lorsque vous appuyez sur la pédale de frein peut indiquer des disques de frein voilés. De la même façon, les « couinements » ou des bruits métalliques signifient que vos plaquettes peuvent être usées.

Par ailleurs, si vous avez l’impression que le freinage perd progressivement de son efficacité au fil du temps cela peut être votre maître-cylindre (organe qui régule la pression dans le circuit de liquide de frein) qui commence à fatiguer. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à faire observer vos freins par un expert.

Enfin, pensez à faire purger tous les deux ans votre liquide de frein (30 € en moyenne) car celui-ci a tendance à absorber l’eau et à devenir corrosif avec le temps.

3. Vérifier les pneumatiques

Pour vérifier les pneumatiques, regardez tout d’abord les recommandations de pression pour votre véhicule affichées en général soit près du gonfleur, soit sur une étiquette collée sur la tranche de votre portière gauche, soit dans la trappe à essence.

L’usure peut aussi bien concerner la profondeur des sillons du pneu que la qualité de ses flancs. Un pneu qui a beaucoup frotté les trottoirs peut ainsi être fragilisé. A terme, cela augmente le risque d’éclatement et il est donc nécessaire d’inspecter cette partie surtout s’il y a une craquelure, une déformation ou une entaille.

Préparer son contrôle technique : moins de contre-visites et plus de sécurité

Voilà donc quelques astuces qui vous permettront non seulement de réduire fortement les risques de contre-visite mais aussi et surtout de rouler de façon beaucoup plus sûre. Souvenez-vous qu’entretenir son véhicule ne prends pas beaucoup de temps mais peut faire une grande différence pour votre sécurité.

N’oubliez pas également de vérifier l’état de vos rétroviseurs, de vos ceintures, de vos balais d’essuie-glaces, de vos plaques d’immatriculation et de votre pare-brise. Bon contrôle à toutes et à tous !

 

Crédits photographiques : DEKRA Automotive

 

  • bfs bfs

    slt

  • bfs bfs

    Je veux connaître la bonne façon de maîtriser la technologie pour les voitures