Rapport DEKRA sur la sécurité routière 2018 sur le transport de marchandises

En tant qu’acteur engagé auprès de la Commission Européenne pour la sécurité routière, le groupe DEKRA édite chaque année depuis 2008 un rapport détaillé, destiné à améliorer la sécurité sur les routes. En 2017, le rapport sur la sécurité routière détaillait les bonnes pratiques à adopter. Cette année, il est consacré au transport de marchandises. Synthèse.

Après avoir pris connaissance du rapport, la Commission Européenne a rappelé sa détermination pour améliorer la sécurité sur les routes. Il faut dire que si les chiffres sont meilleurs, il y a encore une marge de progrès. En effet, les statistiques le prouvent : rapporté au nombre de kilomètres qu’ils parcourent, les camions sont beaucoup plus sûrs que ce que leur réputation laisse entendre. Ils sont également beaucoup moins souvent impliqués dans des accidents mortels ou occasionnant de graves blessures corporelles que les voitures. « 55 % des accidents mortels impliquant des camions ont eu lieu sur des routes de campagne, 25 % dans des zones urbaines et 19 % sur des autoroutes » précise Xavier Diry, Directeur Général de DEKRA Automotive France.

Une baisse de 47% d’accidents mortels en 10 ans

Les chiffres sont en constante amélioration, bien qu’il reste encore des axes de progression. Par exemple, dans les états membres de l’UE, le nombre de personnes tuées dans des accidents impliquant des véhicules utilitaires de 3,5 tonnes ou plus a chuté de 7 233 en 2006 à 3 848 en 2015, soit une baisse de près de 47 %

Toutefois, il reste encore beaucoup à faire en matière de sécurité des véhicules ainsi qu’au niveau des infrastructures, comme par exemple l’entretien régulier des routes et des moteurs. Il est en effet indispensable que tous les systèmes électroniques fonctionnent de manière fiable tout au long de la durée de vie du véhicule. « C’est le cœur de métier de DEKRAun contrôle technique régulier des véhicules gagnera donc encore en importance, en grande partie en raison de la complexité croissante des systèmes et du risque de manipulation électronique » explique Karine Bonnet, Présidente du réseau de contrôle technique, Directrice Générale Adjointe Marketing et Ventes de DEKRA Automotive SAS.

Usagers de la route tués dans des accidents impliquant des véhicules de transport de marchandises

Pourcentage d'usagers de la route tués dans des accidents impliquant des véhicules utilitaires

Quelques recommandations pour renforcer la sécurité routière

Engagé pour la sécurité routière depuis plus de 90 ans, DEKRA intervient activement dans ce domaine et recommande de mettre en place les éléments suivants :

  • Les systèmes d’aide à la conduite brièvement désactivés par le conducteur devraient être réactivés automatiquement après quelques secondes.
  • Le système électronique d’assistance dans les virages devrait faire partie de l’équipement obligatoire de tous les véhicules utilitaires.
  • Les conducteurs professionnels doivent être informés sur le potentiel et les risques associés des systèmes d’aide à la conduite et de la conduite automatisée par le biais d’une formation.

Si ces exemples ne sont pas exhaustifs, ils démontrent au moins qu’il existe de nombreuses solutions pour tenter d’améliorer, encore et toujours, la sécurité routière. L’objectif de la « Vision zéro » étant de parvenir à 0 accident mortel sur les routes d’ici 2050. Pour découvrir l’ensemble des recommandations de DEKRA, n’hésitez pas à consulter le rapport complet ici.

Pour découvrir les derniers rapports de sécurité routière, rendez-vous sur l’espace presse de dekra-norisko.fr