Sécurité routière : ce qui agace les Français et ce que DEKRA propose

Trop contraignantes les mesures de sécurité routière ? Selon le sondage Opinionway réalisé pour Dekra en septembre 2015, ils sont 43% des Français à le penser. Pourtant les chiffres sont là : au fil des améliorations technologiques et des évolutions législatives, le nombre d’accidents sur les routes diminue. De 75 000 morts dans l’Union Européenne en 1991, nous sommes ainsi passés à moins de 26 000 l’année dernière, soit près de trois fois moins !

Sans surprise, ce sont les 18 – 24 ans qui trouvent les règles érigées par le législateur trop sévères : ils sont 51% à abonder dans ce sens. Quant aux femmes, elles sont plus partagées. Si 38% d’entre-elles pensent que les mesures sont trop contraignantes, elles sont également 38% à estimer qu’elle sont juste comme il faut. Reste toutefois 23 % de femmes qui les trouvent trop laxistes.

55% des Français pour les radars fixes

Ce qui irrite le plus le conducteur, homme ou femme ? La présence des radars mobiles et l’interdiction des avertisseurs de radars. Ils sont cependant 55% favorables aux radars fixes et même 37% à souhaiter le renforcement des contrôles sanction automatisés, visant à ne laisser aucune infraction impunie. 

A contrario, la ceinture de sécurité remporte quasiment tous les suffrages : avec 91% d’avis positifs, cette mesure s’est indéniablement installée dans l’esprit des Français. Les campagnes contre l’alcool au volant ont également eu un impact positif sur le comportement des automobilistes. Le sondage révèle ainsi que la limitation actuelle à 0,5g/litre est accueillie favorablement par 79% des Français. Ils sont même 52% à souhaiter l’abaissement du seuil à 0,2g par litre.

Sondage OpinionWay pour Dekra - Les Français et l'acceptabilité sociale des mesures de sécurité routière

Sondage OpinionWay pour Dekra – Les Français et l’acceptabilité sociale des mesures de sécurité routière

Il faut aller encore plus loin

L’objectif de l’Union Européenne est de passer sous le seuil des 16 000 tués sur la route à l’horizon 2020. Cet objectif est toutefois compromis, car le nombre de morts n’a baissé que de 1,2 % entre 2013 et 2014. En France, il a même augmenté l’année dernière ! Décevant en regard des progrès technologiques et législatifs de ces dernières années, comme par exemple : système de freinage d’urgence, avertissement de fatigue, airbags, ABS mais aussi limites d’alcoolémie ou renforcement des limites de vitesse.

Par ailleurs, d’autres défis attendent les automobilistes et le législateur dans les prochaines années. Ainsi, « l’arrivée sur le marché de véhicules sans conducteur nécessitera une longue période d’adaptation », selon Clemens Klinke, membre du Comité de Direction de DEKRA SE, qui ajoute : «  la cohabitation sur les routes de véhicules automatisés et de véhicules dépourvus de ce système donnera du fil à retordre d’un point de vue législatif. »

DEKRA propose des orientations pour les prochaines mesures

Ainsi, DEKRA demande aux pouvoirs publics d’agir pour :

  • Préparer la venue des véhicules à conduite assistée ou autonome par des dispositifs légaux idéalement standardisés ;
  • Mener des campagnes d’information sur l’existence, le fonctionnement et les limites des systèmes d’assistance à la conduite et clarifier la responsabilité du conducteur en toutes situations ;
  • Poursuivre sans relâche le développement de la surveillance technique des composants électroniques des véhicules.

De manière plus générale, le Rapport Sécurité Routière 2015 de DEKRA demande également de :

  • Ne pas uniquement se focaliser sur les morts par accident, mais également prendre en considération le nombre de blessés graves ;
  • Se concentrer sur les groupes à risques (jeunes conducteurs, personnes âgées, motocyclistes…) ;
  • Intensifier les actions de sensibilisation à la sécurité et à la conduite responsable ;
  • Standardiser le code de la route au niveau Européen, autant que possible ;
  • Sanctionner de façon ciblée les infractions dangereuses.

 

Pour aller plus loin télécharger le sondage et le rapport :
Sondage OpinionWay pour Dekra
Rapport sur la Sécurité Routière 2015 – Dekra

  • Mc Field

    Et que pense Dekra du nombre importants de morts dus aux accidents domestiques, aux maladies, aux suicides ? Parce que les morts causés par la route, ce n’est que 0.5% de décès en France là où les cancers par exemple représentent des taux 50 à 75 fois plus importants (de même pour les autres maladies et les accidents du quotidien) … On me dit dans l’oreillette que cela ne rapporte pas autant à l’Etat et au lobby du Contrôle Technique …

    • noriskodekra

      Bonjour,

      Nous sommes bien entendu ouverts au débat. Concernant la sécurité routière, toute action pouvant éviter ne serait-ce qu’un mort ou blessé grave sur les routes mérite d’être considérée. Notre article rappelle que les évolutions à la fois technologiques et législatives ont eu, depuis les années 90, un impact significatif sur le nombre de morts en Europe, qui a été divisé par 3.

      • Mc Field

        Tout à fait d’accord avec vous sur ce point. Mais il y a beaucoup plus de morts qui pourraient être aussi évités dans beaucoup d’autres domaines … Il y a un moment où vous ne pouvez plus faire baisser les chiffres (sauf si nous laissons nos voitures au garage) …Maintenant, je comprends aussi que vous prêchiez pour votre paroisse … Et puis s’il vous plait, oubliez le CT Moto car là cela sent beaucoup trop l’attrape-fric à moins que personne chez vous ne s’y connaisse en moto … Autant le CT a pu faire mettre de côté certaines épaves roulantes (et encore certaines passent de nous jours je ne sais comment -complaisance ?), autant du côté motard vous devez savoir que déjà moins en sécurité sur un deux roues, nous bichonnons nos montures d’un point de vue technique et sécurité … Et je ne vous ferai pas l’affront de ressortir les chiffres sur le nombre de morts en deux roues liés à un problème technique du véhicule (qui est de l’ordre de l’epsilon) …

      • buell

        hello
        la vulnérabilité des pilotes de 2 roues étant essentiellement due au manque de carrosserie il serait bien plus intelligent d’obligé le port d’un équipement adapté (en effet casque gant tong short ce n’est pas le top)
        il existe maintenant un tas de protec adaptée pour toutes les saisons .
        la plus grosses baisse de mortalité liée aux 2 roues à eu lieu après l’obligation du port du casque
        de plus quitte à dépensé 50 à 70 euros je préfères nettement les investir dans de l’équipement pilote ou dans de l’entretient pour ma meule.
        de plus normalement tous motards qui a passer un permis (sans équivalence) a appris lors du plateau à contrôlé l’état technique de son 2 roues ,c’ est dans les épreuves d’examen.

  • Fabien

    Tout d’abord « Mc Field » je suis d’accord avec toi et tout ce que tu as dis. Juste pour préciser, d’après le site unicancer.fr en, il y a eu 2012 148000 décès. Donc si on veut réellement réduire le nombre de mort en France, il faudrait déjà s’occuper de ce problème. Pour ça, dégageons déjà le diesel de nos contrées, ça sera un premier pas, mais bon on s’écarte du sujet.

    Ensuite vous, Dekra, ne pouvez être juge et partie. Il va de sens que vous n’allez pas vous opposer au contrôle technique pour les 2 roues bien entendu. Cette nouvelle mesure est encore une fois soutenu par bon nombres de personnes dont VOUS faites parties, sur l’autel de la sécurite.

    Cependant aujourd’hui, ce contrôle ne servirait à rien !! Et comme le dit « Mc Field » les chiffres vous contredisent. Alors oui bien sûr si on suit votre raisonnement  » toute action pouvant éviter ne serait-ce qu’un mort ou blessé grave sur les routes mérite d’être considérée » alors dans ce cas il ne faut pas s’arrêter au contrôle technique, il faut simplement arrêter tout ce qui présente un danger sur cette terre. Pour faire simple il faut arrêter de sortir de chez soit, mais ce n’est pas possible vous en convenez.

    Pour en revenir au mort sur les routes, il est clair, et je n’ose l’imaginer, que c’est vraiment terrible de perdre quelqu’un sur la route, mais des morts il y en eu et il y en aura toujours malheureusement. Cela m’attriste autant que vous soyez en certains.

    Pour revenir un peu sur les chiffres, voici ceux des accidents de la route depuis une trentaine d’année en France.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Accident_de_la_route_en_France

    Nous sommes quand même passé de 184 615 accidents dont 9 682 mortel en 1986 à 58191 accident dont 3384 mortels en 2014. Ces chiffres mérites d’être clair. La mortalité baisse et elle baissera avec l’amélioration de la sécurité dans les voitures et les équipements routiers et non pas des mesures comme le contrôle technique.

    Votre mesure ne servira à rien si ce n’est remplir vos poches. Et il serait honnête de votre part de le reconnaître. Mais là je crois que je me met le doigt dans l’œil, jamais vous n’oserez l’avouer.

    Malheurement, Dekra-Norisko, votre avis diverge face à celui des motards de France et d’Europe. Alors si vous (Dekra-Norisko et pouvoirs publics) ne changez pas votre fusil d’épaule attendez vous à des actions plus musclées.

    Vous voulez des mesures pour améliorer la sécurité des usagers de la route, en voici quelque une :
    – Mettre en place une visite médicale au delà d’un certain age.
    – Diminuer la TVA sur les équipements de sécurités
    – Mettre en place des contrôles routier, non pas seulement sur la vitesse mais aussi sur les comportements à risque.
    – Sanctionner réellement les personnes qui téléphones ou utilisent un truc pendant qu’elles sont au volants.

    Voilà mon coup de gueule. Arretez de nous prendre (nous Français) pour des vaches à laits

  • Jean Christophe Crasnier

    Nous (motards) connaissons bien le souhait de Dekra de voir installer un contrôle technique sur nos véhicules. Nous nous battrons bec et ongle pour le refuser. il faut savoir que l’accidentologie mettant en cause un soucis mécanique en moto est de 0.7%. il est sur que si nous pouvons éviter 0.7% d’accident c’est une bonne chose. mais ce ne sera pas le cas, car, la principale cause mécanique est la crevaison à laquelle le contrôle technique ne pourra rien. (je vois d’ici votre réponse, je n’ai pas parlé de pneus usés) Le contrôle n’étant que pour la revente, les motos sont bien chaussée à ce moment là. QUOI QUOI QUOI, vous voudriez étendre le contrôle à tous les deux ans, meuh non jamais dit ça dekra. Donc de mes 0.7 on estime passer à 0.3, trop dite vous. les autres événements mécanique, pour 50% (à la louche) ne feront pas parti du contrôle (bein oui vous n’allez pas vérifier les boites les vilebrequins etc…) on tombe à 0.15. encore trop oui, mais le contrôle n’ayant lieux qu’a la revente (allez on estime tous les 4 ans) il faut rediviser par 4 soit 0.035% et là cela s’appelle la fatalité! Donc nous nous battrons pour refuser de vous engraisser, si une mesure doit être prise il faut tout d’abord envisager le port des bottes du blouson du pantalon. Et jamais qui que ce soit en dehors de mon motociste ne chevauchera ma moto, attendez vous à vous faire bloquer vos centre à très court terme messieurs, si vous continuez dans cette voie

  • bob

    La baisse des morts sur les routes se produit d’une manière très indépendante de l’aspect législatif et ce depuis 30 ans. Par contre le manque d’entretient des routes suite aux différents transferts de budgets est lui directement responsable de nombreux accidents. On ne réglera pas en France le manque de respects des autres conducteurs avec des mesures coercitives. L’absence de clignotants, de feux dans le brouillard, la nuit, le refus de se rabattre à droite, le manque de concentration du aux neuroleptiques, aux écrans de toutes sortes dont les fabricants font la pub pour tous les hyperconnectés de la planète ne feront qu’augmenter les accidents en tous genre avec la complicité des pouvoir publics qui manipulent les chiffres dans l’unique intéret de servir des intérets qui n’ont que peu de rapports avec la sauvegarde de la vies des administrés.

  • Berti

    Juge et partie cela n est pas credible. Que dekra fasse une etude sur la mortalite routiere en europe et propose des solutions pour arreter le tout répressif.

    • noriskodekra

      Bonjour. Nous vous invitons à lire le rapport Dekra attaché au billet. Il propose des solutions non répressives pour améliorer la sécurité routière.

  • buell

    hello hello j allais oublié sans avoir la prétention d’être d’une rigueur incomparable je pense que si plus d’automobiliste pensait à utiliser leur cligno et regarder leur rétro au lieu de leur gsm ou de bouffer fumer réglé leur radio leur gps faire le nettoyage de leur véhicule ,en bref penser à conduire et vérifier leur signalisation arrière il y aurait beaucoup plus de sécurité pour les 2 roues .
    de plus quoi qu’on en dise les 2 roues sont les véhicules les mieux adapté pour la circulation en solo,si plus de gens n’avaient pas peur de se mouillé nous circulerions beaucoup mieux notemment dans les grandes agglomération