Tuning : les règles à respecter

Mais qu’est-ce que le tuning ? Pour rappel, le terme « tuning » renvoie tout simplement à la personnalisation de son véhicule. Habitacle, éléments mécaniques, carrosserie, accessoires : presque tout est modifiable, tant que l’on respecte certaines règles incontournables.

Le tuning : une mode devenue un phénomène

Si les sports automobiles ont toujours été populaires, le tuning est resté confidentiel pendant très longtemps. Réservé aux amateurs chevronnés et marqué par une certaine clandestinité, le tuning était à ses débuts une discipline très confidentielle.

Petit à petit, les médias et le marketing ont pris le relais.

Des émissions comme Pimp My Ride, durant lesquelles le propriétaire d’une voiture bonne pour la casse laisse son véhicule à une équipe de spécialistes chargés d’en faire un bolide fantastique ont connu un succès planétaire.

Le carton de Fast & Furious  sur les écrans de cinéma du monde entier a aussi accéléré le développement du tuning sur tous les continents.

Enfin, le monde du jeu vidéo s’est aussi emparé de la tendance, avec des blockbusters comme Need For Speed sur PC et consoles, qui vient d’ailleurs d’être adapté au cinéma !

Bref, depuis quelques années : le tuning est partout !

Que vous soyez tenté par l’aventure ou déjà converti, lisez avec attention cet article.

Transformations notables : une réglementation stricte

En France, une voiture ne peut circuler sur la voie publique que si la sécurité du conducteur, des passagers et des autres usagers de la route est garantie. Pour cela, l’Etat veille à la conformité de tous les véhicules en circulation.

Vous voulez modifier le moteur, le châssis, l’empattement, les suspensions, les jantes, les pneumatiques, la direction, les freins, voire le nombre de portes et de places de votre voiture ? D’accord. Mais la loi est claire : vous vous apprêtez  à faire une « transformation notable ».

Celle-ci devra donc être inscrite sur le certificat d’immatriculation de votre véhicule après avoir été homologué par la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement).

Cet organisme valide la conformité technique des véhicules circulant sur le réseau national. Cette procédure s’applique à tous les particuliers qui ont modifié une voiture de série de façon remarquable. La DRIRE passe le véhicule au peigne fin avant de donner son feu vert et un précieux sésame : le nouveau certificat d’immatriculation, remis par la préfecture.

Et en cas d’échec ? Que faire si la DRIRE refuse d’homologuer votre voiture ?
La sanction est sans appel : impossible de lancer votre bolide sur le réseau routier public. La Sécurité Routière vous conseillera alors de vous rabattre sur des équipements et accessoires produits par le constructeur de votre véhicule.

Dernier point : sachez que le montage de pièces non homologuées peut vous faire perdre la garantie constructeur. Et si vous avez manqué d’alerter votre assureur, votre contrat sera partiellement ou totalement suspendu en cas d’accident corporel. Vous êtes prévenus !

Les accessoires et la sonorisation

Là, c’est beaucoup plus simple ! Ces modifications ne sont pas considérées comme des « transformations notables », donc pas besoin d’autorisation.

Enceintes, amplificateurs, caissons de basse ultra puissants… Vous avez l’embarras du choix !
Quelques limites cependant : ces modifications ne doivent pas entraîner de modifications du poids du véhicule, ni dépasser de votre voiture.

Certaines modifications sont purement et simplement interdites en France !
Oubliez donc les néons et les ailerons supplémentaires, les boucliers avant et ce genre d’éléments. En effet, les autorités considèrent qu’ils représentent un risque supplémentaire important en cas d’accident.

Une assurance spéciale tuning ?

Avant de débuter l’aventure tuning, relisez bien votre contrat d’assurance. Vous pourrez vérifier les limites de votre garantie en cas de vol ou de dommages.

Certains contrats proposent une indemnisation sur la base du prix du véhicule, mais sans inclure le prix des éléments installés par l’assuré. Soyez prudent  ! N’oubliez pas de vous renseigner afin de choisir une assurance qui s’accorde avec votre passion.

Le tuning peut rapidement se révéler coûteux, n’oubliez pas de prendre tous les paramètres en compte avant de vous lancer !

 

Crédits photographiques : Wikimedia Commons