Que vérifie le contrôle technique sur les amortisseurs ?

Que vérifie le contrôle technique sur les amortisseurs

Les amortisseurs jouent un rôle majeur dans le confort de conduite, et dans la sécurité routière.

« La fonction première des amortisseurs est d’absorber les chocs liés aux irrégularités de la chaussée, d’assurer l’adhérence des pneus sur cette dernière et ainsi de stabiliser le véhicule efficacement » explique Geoffrey Michalak, Directeur Général Adjoint – Technique, Qualité et Méthodes chez DEKRA Automotive France.

Ils permettent de freiner les mouvements des ressorts, et ainsi de maintenir les pneus en contact avec le sol. Le bon fonctionnement des amortisseurs est donc l’un des points vérifiés lors du contrôle technique.

Pourquoi les amortisseurs sont-ils vérifiés lors du contrôle technique ?

Des amortisseurs usés doivent être changés : il en va de votre sécurité !

Outre un confort de conduite réduit, des amortisseurs défaillants ne garantissent plus votre sécurité. Les amortisseurs permettent notamment au véhicule d’adhérer à la route, d’absorber les transferts de charges (lors d’un virage serré par exemple) ainsi que les chocs pouvant provenir des irrégularités de la chaussée, pour conserver le contrôle du véhicule. En cas de défaut, la tenue de route est altérée et les distances de freinage sont rallongées.

Lorsque les amortisseurs sont endommagés, le système d’aide au freinage (ABS) et le système électronique de stabilité (ESP) ne fonctionnent également plus de manière optimale.

Ainsi, pour un amortisseur ne comportant plus que 50% de sa quantité d’huile (et présentant donc un défaut d’étanchéité), le SECUR (Service d’Etudes et de Conseils aux Usagers de la Route) estime que les distances de freinage augmentent de 5 à 10% en ligne droite, de 20% en courbe et de 5 à 20% sur la neige.

Par ailleurs, des amortisseurs usés peuvent provoquer l’usure prématurée des pneus et d’autres éléments du train roulant.

En 2016, les centres de contrôle du réseau DEKRA Automotive ont constaté des écarts d’efficacité de la part des suspensions entre les deux côtés d’un essieu, sur plus de 160 000 contrôles techniques.

Quels sont les points de contrôle sur les amortisseurs ?

Les amortisseurs défectueux doivent faire l’objet d’une contre-visite obligatoire. Les défauts suivants sont pris en compte :

Quand les amortisseurs doivent-ils être changés ?

La détérioration des amortisseurs apparaît au fil du temps, et elle peut être difficilement perceptible pour le conducteur qui s’habitue progressivement à la lente dégradation des amortisseurs de son véhicule.

Les véhicules totalisant un nombre important de kilomètres sont à surveiller en priorité, mais les plus récents doivent aussi être au cœur de l’attention des automobilistes. DEKRA Automotive recommande ainsi un contrôle des amortisseurs dans un centre de contrôle tous les 20 000 kilomètres, une fois que la barre des 80 000 kilomètres est atteinte.

Sachez également que rouler sur route dégradée use les amortisseurs bien plus rapidement que sur autoroute !

Certains signes doivent vous alerter, et vous inciter à faire vérifier les amortisseurs de votre véhicule :

  • Un véhicule sensible aux rafales de vent latérales
  • Une tenue de route difficile
  • Un véhicule qui a tendance à s’affaisser au freinage
  • Des « flottements » ressentis dans le volant
  • De l’huile qui suinte des amortisseurs
  • Des pneus qui s’usent anormalement
  • Le châssis semble rebondir sur les aspérités de la chaussée