Votre permis restera-t-il valable pendant les vacances ?

vw-camper-336606_1920

Vous partez à l’étranger lors de vos prochaines vacances ? Problème : vous ne savez pas si votre permis français est valable au delà des frontières. Et vous ne savez plus qui croire entre vos amis qui vous disent que vous ne pouvez conduire qu’en France et vos parents qui vous disent qu’il faut appeler l’ambassade de votre pays de destination ! Petit tour d’horizon.

Conduire en Europe

Conduire en Europe avec un permis français ne pose aucun problème : en effet, si vous comptez vous rendre dans un pays de l’Union européenne (UE) ou de l’Espace économique européen (EEE), votre permis français reste valable. Dans ce cas de figure, vous n’avez aucune démarche particulière à effectuer, si ce n’est détenir un permis de conduire en cours de validité. Ainsi vous pourrez conduire sans effectuer aucune démarche en Italie, Norvège ou Slovénie. Et même au Royaume-Uni, où la conduite se fait à gauche !

Attention toutefois : d’après le Ministère des Affaires Etrangères, un permis de conduire français obtenu par échange d’un permis de conduire émis par un État hors Union européenne n’est pas automatiquement reconnu par les autres États membres de l’Union européenne. Il convient donc de se rapprocher de l’autorité compétente pour savoir si votre permis de conduire est valable.

Le permis international pour le reste du monde ?

D’une manière générale, le permis international reste le document le plus demandé pour pouvoir conduire à l’étranger. Ce permis, valable à l’extérieur de l’Europe, doit toujours être accompagné de celui que vous utilisez habituellement en France. Attention : le permis international n’est valable que pendant 3 ans pour des séjours ne pouvant excéder 3 mois consécutifs ! La demande de ce document se fait, comme pour le « permis ordinaire », au niveau de la préfecture ou de la sous-préfecture. Par ailleurs vous avez toujours la possibilité de le demander par un courrier recommandé avec accusé de réception.

Hors d’Europe, il existe toutefois des pays qui restent souples en matière de législation pour les détenteurs de permis français. On peut citer l’exemple des Etats-Unis qui, du moment que votre séjour ne dépasse pas les trois mois, vous autorise à conduire avec votre permis hexagonal. Le Canada applique, pour sa part, les mêmes dispositions.

Toutefois, le code de la route est parfois très différent à l’étranger. A Los Angeles, par exemple, vous n’avez pas besoin d’attendre que le feu soit vert pour tourner à droite (mais restez prudents). En outre, les feux tricolores sont souvent positionnés après un croisement et non avant, ce qui peut déconcerter les novices !

Enfin, si vous vous rendez en Chine, sachez qu’elle ne reconnait aucun permis en dehors du permis chinois ! Les seules options sont donc les transports en commun, les taxis, les pousse-pousses ou même, si vous avez du temps, de passer le permis sur place !

En savoir plus :

France Diplomatie http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-citoyens/preparer-son-expatriation/permis-de-conduire/