Péages, primes, carburant : ce qui attend les automobilistes en 2018

Une nouvelle année commence, avec son lot de nouveautés. Parmi les changements : hausse des taxes sur les carburants, nouvelle prime de conversion, hausse des tarifs des péages… petit tour de piste !

La hausse du carburant continue

Après des années de « privilège », la fiscalité du diesel va continuer de s’aligner sur celle de l’essence : en 2018, la hausse de la taxe sur le diesel s’élèvera à 7,6 centimes par litre. Quant à l’essence, elle verra son prix augmenter de 3,9 centimes. A ces hausses hors taxes va s’ajouter la TVA de 20%, ce qui au total grèvera le budget de l’automobiliste de 240 à 350 euros par an selon le carburant utilisé, d’après les calculs de l’Union française des industries pétrolières (Ufip).

La prime de conversion évolue

De telles perspectives vous inciteront peut-être à remplacer votre diesel par un véhicule plus écologique. Donc si vous pensez à changer de voiture, sachez que le gouvernement a mis en place un dispositif assez complexe dont nous vous invitons à consulter le détail dans l’article dédié à la prime de conversion.

Si vous souhaitez acquérir une voiture électrique d’occasion, vous bénéficierez d’une prime d’un montant de 2.000 € si vous êtes non imposable et 1.000 € dans les autres cas. Si vous préférez acquérir dans le neuf, les primes sont en baisse par rapport à 2017. Ainsi, la prime pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable passe de 2.500 € à 1.000 € tandis que celle pour une voiture électrique passe de 4.000 € à 2.500 €.

Le contrôle technique évolue

Renforcer la prévention et la sécurité routière : dès le 20 mai 2018, le contrôle technique automobile adopte de nouveaux modes de fonctionnement. Les automobilistes devront être plus réactifs pour faire réparer leur véhicule s’il s’avère dangereux. Découvrez ici quelques évolutions du contrôle technique de mai 2018.

Autoroutes et assurances : les tarifs augmentent

À partir du 1er février 2018, le prix des péages autoroutiers va augmenter. Les hausses devraient être comprises entre 1,03% et 2,04%. Ce changement de prix résulte des contrats qui ont été signés entre l’État et les opérateurs d’autoroutes. Comme les tarifs ont peu bougé en 2017 – année d’élection présidentielle – un rattrapage a été programmé pour 2018.

Côté assurances, les tarifs devraient faire un bond de 2,5 % en moyenne. En cause : le nombre d’accidents et de tués sur la route qui a augmenté après trois années de baisse. Autre explication : les voitures modernes sont plus chères à réparer et à entretenir, car elles intègrent de plus en plus de fonctionnalités high-tech.

Les mairies choisissent le montant des PV

Jusqu’à 50 euros à Paris et 60 euros à Lyon : les FPS – forfaits post-stationnement qui remplacent les amendes pénales – affichent des montants records. Ce sont désormais les communes qui géreront le non paiement ou le dépassement de la durée de stationnement. Les automobilistes sont prévenus, mais ils pourront toujours se réfugier dans les plus petites communes, qui proposeront des minutes de stationnement gratuites ! Pour en savoir plus, consultez notre article sur le stationnement et le tarif des PV en 2018.