Bientôt des routes écolos ?

Si le marché des transports a longtemps fait partie des accusés du bouleversement des écosystèmes, il tend à devenir de plus en plus écoresponsable. Par l’intermédiaire d’une route à énergie solaire – créée par la société Colas – il souhaite redorer son blason et proposer une image plus « verte ».  Et si la transition énergétique passait aussi pour les routes écologiques ?

La e-route

On parle souvent des innovations dans le domaine automobile pour faire face au réchauffement climatique : voiture hybride, voiture électrique, covoiturage … Et pour cause, face à la pollution, la solution pourrait peut-être finalement venir de la route solaire. Cette route, n’est pas celle qui emmène les voyageurs vers le sud, mais plutôt une route avec un revêtement qui intègre des panneaux photovoltaïques et qui produit de l’électricité propre. Cette innovation, unique au monde, baptisée Wattway, est le résultat de cinq années de Recherche et Développement. La route solaire permet ainsi d’alimenter des équipements publics tels que l’éclairage et le tramway, mais également des habitations privées. À titre d’exemple un seul kilomètre de route solaire suffirait à éclairer une ville de 5 000 habitants.

Cette performance, 100% cocorico, permettra à un petit village normand d’abriter le premier kilomètre de route solaire au monde.

La France sur la route verte ?

L’actuelle ministre de l’écologie, Ségolène Royal, vient d’inaugurer le projet. Mais elle ne compte pas en rester là et annonce que 1.000 kilomètres de routes solaires sont prévues dans les 5 ans à venir.

Cette annonce fait écho aux efforts de la France dans le domaine écologique, en sa qualité de premier pays européen pour l’immatriculation de véhicules électriques. L’intervention de l’État est à prendre en compte quand on voit le nombre d’infrastructures de recharge passer de 12 700 en avril 2016 à 14 200 en septembre de la même année. DEKRA Automotive participe à cet engagement écolo à travers le Forfait Vert qui, outre le contrôle technique obligatoire, propose une visite pollution tout en versant 1€ à l’association Planète Urgence pour planter un arbre dans le cadre de leur programme de reforestation.
L’ensemble de ces perspectives et du marché auto qui tend à devenir de plus en plus écologique font que la route solaire semble devenir un passage obligatoire, à sens unique !