Marché automobile en France : un bon démarrage en 2017

Bilan Marché Automobile

Plus de 7 millions : c’est le nombre de voitures vendues dans tout l’Hexagone au cours de l’année 2016, dont 2 millions de voitures neuves. Le marché a connu une hausse de 5% par rapport à 2015. La multi-motorisation des foyers, l’achat de voitures d’occasion et la hausse des véhicules neufs ont fortement contribué à cette hausse.

Renault à la tête des ventes de véhicules neufs

La voiture française la plus vendue est l’indétrônable Renault Clio, qui se classe numéro 1 des ventes pour la 7e année consécutive ! La Clio totalise en effet 112 152 ventes en neuf, mais aussi 412 000 ventes en occasion. Les résultats sont tout aussi honorables pour la marque Dacia (filiale du groupe Renault) qui a vu ses ventes augmenter de 13,4 %. Suivent ensuite de près la Peugeot 208, puis la Peugeot 308. Ces 3 modèles représentent près de 14% des ventes.
54% du marché automobile est monopolisé par des marques françaises. Les constructeurs étrangers se partagent les 46% restant, avec en tête BMW, Audi et Mercedes.

L’achat des voitures d’occasion continue de séduire les particuliers

Avec 2,8 millions de transactions, les ventes de voitures de seconde main sont sans aucun doute l’autre fait marquant de l’année 2016. Selon Vincent Hancart, Directeur Général France du site de ventes d’autos d’occasion Autoscout24, il ne faut pas y voir une dévaluation du marché automobile : « Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, l’occasion ne se vend pas au détriment du neuf, les deux catégories progressent ou baissent parallèlement », explique ce dernier.

Un marché dopé par la multi-motorisation des ménages

Le succès des marques françaises est aussi expliqué par l’intérêt croissant porté aux SUV. Sur les cinq premiers mois, 2 modèles de SUV se retrouvent ainsi parmi les cinq meilleures ventes en France : le Renault Captur et le Peugeot 2008.

Par ailleurs, selon le magazine, Challenges « 35 % des ménages possèdent aujourd’hui deux véhicules ou plus, contre un quart seulement en 1990 ! ». La raison ? De plus en plus de familles préfèrent habiter à la périphérie des zones urbaines. L’acquisition d’une voiture supplémentaire est donc souvent indispensable. Enfin, l’engouement pour un deuxième véhicule s’explique aussi par un coût relativement faible. Par exemple, le prix d’appel de la Dacia Sandero équivaut à moins de 8000€ selon le journal.

Des chiffres positifs qui permettent aux constructeurs d’envisager l’année 2017 de manière plutôt sereine !