Bonne résolution 2018 : pensez à votre contrôle technique !

Contrôle_technique

Le contrôle technique évolue le 20 mai 2018. Plus de sécurité sur nos routes et moins de pollution : telle est la devise de la nouvelle année qui commence ! Vérifiez la limite de validité de votre dernier contrôle technique sur la vignette apposée à votre pare-brise et lisez donc ces quelques lignes si vous découvrez que l’échéance se rapproche ou si vous avez des doutes sur la sécurité de votre véhicule !

Les conseils du blog DEKRA

Le premier contrôle technique doit être effectué dans les 6 mois précédant la 4ème année de mise en circulation du véhicule. Il doit ensuite être réalisé tous les 2 ans. C’est à la fois une question de sécurité routière mais également de préservation de l’environnement.

De même, si vous souhaitez vendre votre véhicule et profiter de la prime à la casse, sachez qu’il est nécessaire d’effectuer un contrôle technique dans un délai de moins de six mois avant la transaction. Ce dispositif vise à protéger le futur acquéreur !

Attention à ne pas dépasser la date limite de contrôle technique qui est affichée sur la vignette de votre pare-brise (ou sur le certificat d’immatriculation) : vous pourriez écoper d’une amende de 135 euros ! En outre, les autorités auront la possibilité de confisquer votre certificat d’immatriculation pour l’échanger contre une fiche provisoire valable sept jours, le temps de faire votre contrôle.

Si vous n’êtes pas encore soumis au contrôle technique mais que vous souhaitez, avant un long déplacement, faire vérifier l’état de votre véhicule par un expert, vous pouvez opter pour un contrôle technique volontaire : le contrôle Fiabilis.

Le contrôle technique évolue en mai 2018

A partir du 20 mai 2018, le contrôle technique comportera quelques différences avec celui que vous connaissiez jusque-là. En effet votre bilan sera classé en trois catégories qui indiqueront l’état de votre véhicule : le niveau mineur, le majeur et enfin le critique. 

Dans le premier cas, il n’y a pas de danger, votre véhicule pourra circuler mais il devra tout de même être réparé, même si la contre-visite ne sera pas obligatoire. 
Pour les deux autres cas, le véhicule sera soumis à une contre-visite obligatoire. Si le niveau est majeur, le danger est possible et c’est pour cela que des réparations et une contre-visite sont nécessaires dans les deux mois. Tandis que si le niveau est critique, cela signifie que le danger est immédiat. Dans ce cas, l’automobile ne peut plus rouler à partir de minuit le jour même du contrôle et une contre-visite est à réaliser dans un délai de deux mois.

Vous êtes maintenant prêts à démarrer votre année 2018 dans de bonnes conditions !