Caméras embarquées pour voiture : quelle est leur utilité ?

Caméras embarquées pour voiture

Les caméras embarquées pour voiture (ou « dashcams » en anglais) font de plus en plus parler d’elles. Généralement fixées au pare-brise, elles permettent de diffuser les images que voit le conducteur en roulant. Tandis que des milliers de particuliers ou camionneurs l’utilisent au quotidien, le constructeur français Citroën tente le pari d’intégrer directement leur ConnectedCAM™ dans la carte des options de la Nouvelle C3. Une caméra intégrée, Full HD, avec GPS et mémoire interne. Mais quel est le rôle exact de ce dispositif, et quels bénéfices peut en tirer le conducteur ?

« Tourner le film de vos expériences de conduite » selon Citroën

Dans ses communiqués, Citroën annonce : « Panoramas imprenables, vues insolites, balades en ville : la nouvelle C3 tourne le film de vos expériences de conduite ». La vidéo dédiée à la caméra ConnectedCAM™ montre même l’application du même nom qui permet de partager des images issues de la caméra sur les réseaux sociaux.

La caméra embarquée filme la route, mais aussi des paysages magnifiques et des moments totalement imprévus. En Russie, où elle est particulièrement utilisée, plusieurs conducteurs ont ainsi pu diffuser les images de la chute spectaculaire d’une météorite sur les routes de l’Oural.

Mais si les Russes ont si souvent recours à la caméra embarquée à bord de leur véhicule (à l’instar de l’Asie), ça n’est pas dans le but premier de partager des moments insolites. Ni pour le plaisir de visionner des kilomètres monotones de route. Les Russes cherchent à se protéger des arnaques, dont le taux est très élevé dans le pays. Pour toucher des dommages et intérêts, il est en effet fréquent que les Russes se jettent sur les voitures. La caméra embarquée fournit alors une preuve irréfutable de l’innocence du conducteur en cas d’accident réel ou présumé.

La caméra embarquée, la « boîte noire » de votre véhicule

Les vidéos issues de ces caméras embarquées peuvent donc aussi, et surtout, être utiles pour la police et les assurances en cas d’accident. Elles enregistrent le parcours du conducteur et constituent un véritable témoin objectif. Aux données visuelles fournies par la caméra s’ajoutent d’autres informations comme la localisation et l’heure, la vitesse ou la conduite du conducteur (accélération brutale, ralentissement…). Notez qu’en France, il est tout à fait possible de présenter une vidéo devant la justice. En cas de procès au pénal, la preuve vidéo est considérée comme recevable.

Il n’est en effet pas toujours évident de prouver sa bonne foi et de déterminer les responsabilités de chacun pour obtenir une indemnisation. Imaginez un accident où le coupable prend la fuite : sous le choc, notre premier réflexe n’est pas de noter la plaque d’immatriculation du véhicule… La caméra embarquée s’avère ici bien utile. Sachez également que certaines compagnies d’assurance proposent d’équiper les clients volontaires de dashcam en contrepartie d’une remise sur leur contrat d’assurance !

Quelle caméra choisir pour sa voiture ?

Pour pouvoir correctement exploiter votre caméra, quelques critères ne doivent pas être négligés à l’achat. Mais il est parfois difficile de s’y retrouver tant il existe de modèles. La fourchette des prix est large, selon que l’on choisisse un modèle basique ou un modèle high-tech intégrant des fonctionnalités avancées. Ne choisissez pas un modèle d’entrée de gamme : la qualité de l’image ne vous permettra pas de discerner certains éléments importants de la route (comme la plaque d’immatriculation). Privilégiez un modèle de milieu de gamme (entre 130€-150€) qui prend en compte les points suivants :

  • La qualité d’images : FULL HD (1920 x 1080), pour une vision optimale des détails
  • La présence de plusieurs caméras pour couvrir tous les champs de vision
  • Un micro intégré (pour enregistrer ce qui se dit dans l’habitacle)
  • Un GPS qui permet de vous localiser, mais aussi d’enregistrer la vitesse, la date et l’heure de vos trajets
  • Une carte mémoire avec une capacité élevée
  • Un accéléromètre : si un choc intervient, la vidéo enregistrée à cet instant ne peut plus être effacée automatiquement par l’enregistreur en boucle.
  • Un appareil photo facilement activable sur pression d’un bouton