Drayson Racing établit un nouveau record de vitesse en voiture électrique

Drayson Racing-Lola B12_69EV Electric Prototype

Crédit photographique : Picasa

La voiture électrique est souvent présentée comme un véhicule idéal pour les citadins dont les trajets sont en général courts et limités aux zones urbaines, où la vitesse maximale autorisée est réduite. De fait, on associe rarement voiture électrique et record de vitesse. L’écurie britannique Drayson Racing et son bolide Lola B12 69/EV viennent de remettre les pendules à l’heure, avec un record de vitesse établi à 328 km/h.

Un record historique

Bien connue du grand public pour ses marques prestigieuses telles que Rolls-Royce, Jaguar ou Aston Martin, l’Angleterre ne semble pas se reposer sur son passé. Pour Drayson Racing, il s’agit bien de préparer l’avenir dès maintenant. Créée en 2007 par l’homme d’affaire et pilote Paul Drayson, l’écurie a un but précis : utiliser le sport de haut niveau comme un laboratoire de recherche afin de développer de nouvelles technologies vertes applicables aux véhicules de série. Les trois piliers sur lesquels repose la stratégie du constructeur sont clairs : améliorer les performances des véhicules, réduire leurs besoins en énergie, limiter voire éliminer les émissions de gaz à effets de serre. Et il ne s’agit pas d’une simple posture. Avec une vitesse de pointe confirmée de 328 km/h, la Lola B12 69/EV fait voler en éclat le précédent record de 281km/h, remontant à 1974. Niveau mécanique, on retrouve un moteur Judd V10 adapté pour fonctionner à l’aide de batteries Lithium Nanophosphate® développant plus de 800 chevaux. La voiture se différencie principalement par l’absence de vibrations ressenties par le pilote et un silence assourdissant,  « le son du 21è siècle« , selon la formule de Paul Drayson.

Drayson Racing, l’innovation avant tout

A ce jour, Drayson Racing peut s’enorgueillir de plusieurs succès majeurs. L’écurie se trouve déjà aux avant-postes dans le processus de mise en place du championnat Formula E. Prévu pour 2014, cette compétition inédite sera le pendant « 100% électrique » de la Formule 1 traditionnelle. Lancé par la Fédération Internationale de l’Automobile, ce projet a pour but de valoriser l’automobile électrique aux yeux du monde et de faire découvrir les prouesses dont sont capables ces véhicules. Les équipes de Drayson Racing entendent bien profiter de l’événement pour démontrer leur savoir-faire. Ce ne sera pas un coup d’essai pour l’équipe anglaise. L’écurie a déjà fait ses preuves dans la série American Le Mans en 2009 et 2010 avec le prototype LMP1 B10/60 qui avait obtenu une 3ème place remarquée. En 2011 Paul Drayson a même gagné la course Road America, une victoire inédite pour une voiture de course fonctionnant au bio-éthanol.

Interrogé sur les futurs projets de la marque, Paul Drayson a sobrement répondu : « Battre de nouveaux records ». Nous voilà prévenus !

Retrouvez ci-dessous les images tournées sur la piste de l’aérodrome d’Erlington le jour du record (vidéo en anglais).