Compteurs trafiqués : un problème de fond

La fraude au compteur est une pratique illégale consistant à modifier les compteurs kilométriques pour les « remettre à l’heure ». Une arnaque régulièrement dénoncée par les professionnels du secteur et contre laquelle l’UE a récemment pris de nouvelles mesures.   

La fraude au compteur : un véhicule d’occasion sur trois concerné en Europe !

Selon les chiffres de la Commission européenne et la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA), entre 5 et 12% des véhicules d’occasion vendus au sein de l’Union Européenne seraient concernés. Pour Céline Kastner, directrice du service juridique et des politiques publiques de l’Automobile Club Association, cela concernerait même un véhicule d’occasion sur trois !

En France, on estime que près de 600 000 véhicules vendus sur le marché de l’occasion ont un kilométrage trafiqué. Des chiffres qui exaspèrent les professionnels et les principaux organismes du secteur automobile, alors que l’on pensait cette tromperie oubliée avec l’introduction de systèmes électroniques.

Il faut dire qu’il est simple de se livrer à un tel délit. Il suffit d’un boîtier électronique conçu pour interagir avec l’ordinateur de bord, grâce auquel on peut manipuler un compteur kilométrique facilement. Les modèles lesplus concernés sont ceux des véhicules récents (moins de quatre ans) ou haut de gamme.

Le rôle renforcé du contrôle technique

Pour renforcer la protection des automobilistes, le Parlement européen travaille déjà sur l’harmonisation des règles du contrôle technique automobile au niveau de l’UE.

Les dernières dispositions adoptées par le Parlement prévoient notamment :

– La reconnaissance transnationale des certificats de contrôle technique
– L’obligation renforcée d’enregistrer le kilométrage des véhicules lors de chaque contrôle technique

Une directive publiée en avril 2014  incite d’ailleurs les états-membres à constituer d’ici 2018 une base de données centralisant le kilométrage relevé lors du contrôle technique de chaque véhicule.

En France, il est déjà possible de repérer avec certitude d’éventuelles irrégularités. Pour cela, il suffit de contacter l’UTAC. Vous pourrez ainsi connaitre :

– L’adresse des centres de contrôle technique où est passé votre véhicule
– La date des contrôles effectués
– Le kilométrage relevé lors de chaque contrôle
– Le résultat des contrôles effectués

Pour plus de tranquillité, découvrez le Forfait Transparence de DEKRA Automotive

Vous souhaitez vendre votre voiture ?

Découvrez notre Forfait Transparence, qui vous permet notamment de :

– Rendre visible votre rapport de contrôle technique sur Internet
– Consulter les données d’un véhicule
– Comparer les performances des véhicules au contrôle technique
– Consultez le guide « Bien vendre et bien acheter son véhicule », édité par DEKRA Automotive.