Impôts sur le revenu 2018 : comment déduire vos frais de déplacement ?

Le site officiel service-public.fr est clair : « votre salaire est soumis à l’impôt sur le revenu après déduction des frais professionnels ». Cela inclut notamment les dépenses de transport du domicile au lieu de travail. Voici quelques conseils pour choisir le meilleur mode de calcul.

En matière de déductibilité pour le calcul de votre impôt, vous avez le choix entre la déduction forfaitaire de 10 % et la déduction de vos frais professionnels pour leur montant réel. Pour connaître le montant le plus avantageux, nous vous conseillons de procéder aux deux calculs et de les comparer.

Quels frais déduire de l’impôt sur le revenu ?

Sont déductibles les frais justifiés et engagés à titre professionnel, c’est-à-dire pour les besoins de l’exercice de votre métier (par exemple un rendez-vous chez un client). Peu importe le temps de trajet et la distance parcourue, vous devez obligatoirement présenter un justificatif des dépenses engagées (une facture, un ticket de péage…). Parmi les frais qui peuvent être déduits, vous pouvez prendre en compte les frais d’entretien, de carburant, de réparation, d’assurance, de stationnement, etc. Mais toujours pour une utilisation dans un cadre professionnel.

Trajets domicile–travail en transports en commun

Que vous soyez salarié à temps complet ou à temps partiel, l’employeur est tenu de vous rembourser partiellement les frais de transport pour vous rendre sur votre lieu de travail : métro, tramway, bus… Mais seuls les abonnements sont concernés : vous ne pouvez donc pas réclamer de remboursement des tickets achetés à l’unité. Bien entendu, les remboursements du prix des titres d’abonnement sont exonérés d’impôt sur le revenu.

Trajets domicile–travail en transport personnel

En ce qui concerne les trajets « domicile-travail » en transport personnel, il existe deux formes de remboursement.

Premier cas de figure : si votre domicile est à 40 km ou moins de votre lieu de travail, vous pouvez prendre en compte l’intégralité de ce kilométrage dans le calcul de vos frais de transport.

Second cas de figure : vous habitez à plus de 40 km de votre lieu de travail, le kilométrage pris en compte dans le cadre de votre déclaration de revenus est limité à 40 km.

Il y a cependant des exceptions ! Pour que le remboursement d’un trajet de plus de 40 km  soit intégralement effectué, vous devez justifier cet éloignement par des conditions professionnelles ou sociales particulières (voir la liste). Vous devez alors joindre à votre déclaration une lettre explicative.

Afin de pouvoir calculer vous-même le montant de votre remboursement, nous vous invitons à suivre ce lien où vous trouverez le barème des frais kilométriques. Ce barème dépendra du type de votre véhicule, mais aussi de la distance de vos trajets.

 

source: https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/frais-de-transport

https://www.economie.gouv.fr/particuliers/bareme-kilometrique-2018 

source photo de couverture: Shutterstock