B7, E5, E10, LPG… décryptez les nouveaux noms des carburants !

Nouveaux noms des carburants à la pompe

Depuis mi-octobre, de drôles de symboles ont fait leur apparition dans les stations-services. Ils prennent la forme de cercles, de carrés et de losanges aux doux noms de B7 ou XTL. Ces changements de nomenclature du carburant sont la conséquence d’une directive européenne adoptée en 2014. L’objectif est de favoriser le déploiement d’une infrastructure pour carburants alternatifs.

Pour ceux qui n’étaient pas au courant, la surprise a dû être de taille lors de l’arrivée à la pompe à essence. En effet, les noms des carburants ont changé depuis le vendredi 12 octobre, pour être remplacés par des symboles intégrant des lettres et des chiffres. Les trois groupes de carburants ont été répartis sur trois formes géométriques : le carré pour le diesel, le rond pour l’essence et le losange pour le gaz.

Ainsi, si vous désirez faire votre plein avec du diesel, les pompes affichent désormais des carrés avec, à l’intérieur, la lettre « B » suivie d’un chiffre indiquant la teneur en biocarburant. Pour le moment il n’existe que le B7, mais le B10 arrivera bientôt. Pour le « XTL », qui est pour le moment très peu produit, son code est différent car il n’est plus issu du pétrole, mais d’un diesel synthétique. Il devrait se répandre petit à petit dans les stations-services.

À l’image du diesel, l’essence est facilement identifiable avec un cercle entourant un E, associé à un chiffre reflétant le pourcentage de la teneur en éthanol. Le « E5 » correspond aux moteurs essences « classiques » (sans-plomb 98 et sans-plomb 95) tandis que le « E10 » remplace le sans-plomb 95 – E10 déjà disponible depuis une dizaine d’années. Pour finir, le « E85 » correspond lui au super-éthanol, le biocarburant qui se veut plus écologique que le sans-plomb classique.

Qu’en est-il du gaz et de l’électrique ?

Si vous roulez au gaz, vous devrez rechercher un losange pour pouvoir faire le plein. Celui avec l’inscription « H2 » correspond à l’hydrogène. Pour les trois autres, CNG, LNG, LPG, il faut lire les lettres à l’envers afin de comprendre leur définition. Si on les inverse le « CNG » donne « GNC » (Gaz Naturel Comprimé), le « LNG » devient le « GNL » (Gaz Naturel Liquéfié) et le « LPG » se transforme en « GPL » (Gaz de Pétrole Liquéfié).

Concernant l’électrique, la nouvelle signalétique n’a pas encore été effectuée. Cependant le comité européen de normalisation travaille sur la mise en place d’une étiquette qui sera appliquée sur les véhicules électriques et hybrides rechargeables, ainsi que sur leurs bornes de recharge. Lorsque cette nouveauté sera mise en place, une communication sera faite afin que la transition se fasse sans complication.

Un changement en douceur

Pour ne pas brusquer les habitants des 28 pays de l’Union Européenne et des 7 autres pays qui ont mis en place ce nouveau système de signalétique, les anciens systèmes de code restent à la pompe temporairement. De plus, depuis la mise en application de cette directive européenne, la nouvelle signalétique est déjà indiquée sur les véhicules neufs, afin d’éviter les erreurs.