Comment sécuriser sa voiture contre le vol ?

sécurisez sa voiture contre le vo

Les voleurs usent de plus en plus de ruses pour voler une voiture. Il existe pourtant des moyens de se prémunir du vol, ou du moins de retarder le voleur et ainsi baisser ses chances de réussir son forfait.

70% des voitures volées le sont par le biais de la méthode du « mouse jacking ». Apparue avec l’avènement de l’électronique embarquée, cette arnaque consiste tout simplement à pirater le système informatique de votre véhicule.

Se prémunir du « mouse jacking »

Tout d’abord, le voleur va tenter de brouiller le système de verrouillage des portières, au moment où vous utiliserez votre clé électronique. Il faut donc être particulièrement attentif à ce moment-là et vérifier que vous entendez bien le « clic » caractéristique du verrouillage. Idéalement, actionnez une poignée de portière pour vérifier que tout est en ordre avant de vous éloigner du véhicule.

Une fois introduit dans la voiture, le voleur n’a plus qu’à passer par la prise diagnostic (présente si votre voiture a été mise en circulation après 2004). Là aussi, il y a des moyens de se prémunir, au moyen de bloqueurs de prise OBD. Ce sont des modules de quelques centaines d’euros qui bloquent l’accès au connecteur. Ils sont fournis avec un badge magnétique, qui vous permettra de reprendre les commandes. Veillez à laisser ce badge à votre centre de contrôle technique DEKRA, NORISKO Auto ou Autocontrol lors de votre prochain passage, afin que le contrôleur puisse effectuer sa mission en toute sérénité !

Rester discret

Par ailleurs, évitez de laisser ce badge dans l’habitacle et de façon générale, interdisez-vous d’entreposer quel qu’objet de valeur dans votre voiture. Cachez éventuellement tout ce qui pourrait donner des indices aux voleurs : câbles et supports de GPS, de smartphone ou de tablette, par exemple. Dans le même esprit, évitez de laisser vos papiers d’identité et votre certificat d’immatriculation dans le véhicule. Ce sont autant de pièces précieuses que le voleur ne manquera pas de subtiliser à vos dépends.

Si vous ne souhaitez pas investir dans un coûteux système antivol, ou si tout simplement votre véhicule est trop ancien pour être doté d’une prise diagnostic, vous pouvez opter sur le classique bloqueur de volant, pour quelques dizaines d’euros, ou pour un système empêchant d’utiliser la boite de vitesse. Bien que l’efficacité ne soit pas garantie à 100%, cela ralentira le voleur, dans l’espoir qu’il abandonne.

L’alarme antivol et le box fermé

Il y a enfin les classiques alarmes, disponibles pour quelques centaines d’euros. Elles ont l’inconvénient de déplaire au voisinage, qui préfère pester contre l’objet de leur réveil en pleine nuit, plutôt que d’aller vérifier ce qu’il se passe. L’alarme est surtout utile si vous garez votre véhicule à l’extérieur, à proximité de votre lieu d’habitation, ou si votre voiture se situe dans le garage attenant à votre pavillon. Si vous habitez en ville et que vous garez votre voiture en sous-sol, d’autres solutions pourront paraître plus efficaces. Un box fermé, par exemple, ralentit les voleurs. Si le parking de votre résidence est de taille conséquente, faire appel à un vigile pour effectuer des rondes le soir est une solution intelligente. Onéreuse, elle doit être votée en assemblée générale de copropriété avant d’être adoptée.