Une course automobile en plein Paris !

La Formule 1 en plein cœur de Monaco ? C’est dépassé. Désormais, ce-samedi, les parisiens auront le plaisir de voir des voitures de courses arpenter les rues de Paris. Attachez vos ceintures, spectacle en vue !

Première discipline de sports mécaniques 100% électrique dans le monde, le « FIA Formula E Visa Paris ePrix »  va faire monter l’adrénaline des Parisiens. C’est autour de l’Hôtel des Invalides que se tiendra le circuit temporaire où les bolides non polluants et silencieux se faufileront : joli spectacle au rendez-vous ! Et très tendance, car dans la droite lignée de la politique de la ville : favoriser les déplacements écologiques et l’énergie renouvelable.

Mais si vous n’avez pas encore acheté vos billets, c’est trop tard ! La Formule E se tiendra le 23 avril à guichet fermé. Parmi les pilotes attendus, Nicolas Prost représentera l’écurie Renault eDams et Jean-Eric Vergne celle de DS/Virgin. 

Petite particularité de la discipline : le FanBoost ! Les internautes sont invités à voter pour leurs pilotes préférés sur une plateforme dédiée, jusqu’à la veille des essais et de la course. Les trois pilotes disposant du plus grand nombre de voix bénéficieront d’un « boost » de quelques secondes durant la course. On se croirait presque dans le célèbre jeu de Nintendo, Mario Kart, où les héros peuvent récolter des bonus sur la route pour booster leur véhicule…

Paris au cœur de la seconde saison

La saison inaugurale de la Formule E avait début à Pékin en 2015 et s’était terminée à Londres 10 mois plus tard. Cette discipline inédite a fait grandir l’intérêt général autour de la voiture électrique. Elle est aussi l’occasion pour chaque équipe et chaque constructeur de mettre en avant ses innovations dans le domaine de la mobilité électrique. L’objectif final est de pouvoir appliquer ces évolutions dans les véhicules électriques commercialisées.

La Formule E passe elle aussi aux stands

Comme pour sa grande soeur la Formule 1, le passage aux stands en Formule E est un moment stratégique. En Formule E cette interruption dans la course se transforme en véritable « contre la montre » pour le pilote qui doit changer de voiture. Attention à ne pas se prendre les pieds dans le bitume ! Les voitures sont par ailleurs très contrôlées, comme dans tous sports automobiles, et respectent un cahier des charges bien précis.

Tout comme la Formule E, la voiture électrique ou hybride de Monsieur et Madame tout le monde doit elle aussi passer aux stands. En effet, depuis le 10 janvier 2014, les véhicules électriques et hybrides sont soumis à la même réglementation que les véhicules « classiques » concernant leur passage au contrôle technique tous les 2 ans. Pour en savoir plus informez-vous sur notre site et pour prendre rendez-vous directement dans un centre une seule adresse : www.dekra-norisko.fr

Bientôt des véhicules autonomes

Dès l’année prochaine, des voitures sans conducteur pourront concourir dans ce que l’on appelle des Roborace (courses de robots). Le premier véhicule de ce nouveau genre est déjà prêt et il répond au doux nom de Robocar.

Autant que la mécanique, c’est le logiciel embarqué dans la voiture qui pourrait faire toute la différence en terme de performance : le moindre bug et la voiture pourrait bien se retrouver dans le décor.

 

Photo: Adam Warner / LAT / FE
ref: Digital Image _A8C3434