Stupéfiants au volant : l’alerte lancée par la sécurité routière

Stupéfiants au volant2
Le blog DEKRA>Actualités>Permis de conduire>Stupéfiants au volant : l’alerte lancée par la sécurité routière

Le 15 novembre 2023, la Sécurité routière française a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation sur les dangers de la consommation de stupéfiants au volant. Cette initiative intervient dans un contexte où les statistiques révèlent des chiffres alarmants.

En 2022, 672 personnes ont perdu la vie dans des accidents impliquant un conducteur sous l’influence de drogues, ce qui représente un accident mortel sur cinq. La majorité des conducteurs impliqués étaient des hommes (91 %) et jeunes, âgés de 18 à 24 ans dans 58 % des cas​​.

Intensification des dépistages et mesures préventives

La mortalité associée aux conduites addictives, incluant l’usage de stupéfiants et d’alcool, reste un problème majeur sur les routes françaises. Florence Guillaume, déléguée interministérielle à la Sécurité routière, souligne l’importance de rappeler ce risque, notamment que la proportion de conducteurs contrôlés positifs après un accident mortel la nuit ou le week-end s’élève à près de 30 %​​.

Cette initiative s’inscrit dans une lutte de longue date contre la conduite sous l’influence de la drogue, priorité qui s’est progressivement imposée au cours des trente dernières années. Historiquement, un rapport publié en 1995 décrivait déjà les effets des stupéfiants sur la conduite. À cette époque, aucune statistique ne mesurait la consommation de drogues comme le cannabis par les auteurs d’accidents.

Le rôle de la technologie et de l’humain dans la prévention des accidents

Le Rapport DEKRA 2023 sur la sécurité routière met l’accent sur le rôle crucial de la technologie et de l’humain dans la prévention des accidents de la route. Bien que les systèmes de sécurité embarqués dans les véhicules aient évolué, le rapport soulève des questions sur leur capacité à remplacer la prise de décision humaine.

Cependant, nous sommes encore loin d’un monde où les voitures seront parfaitement autonomes, de sorte qu’elles puissent pallier à l’explosion de consommation de stupéfiants.

Le rapport identifie cinq niveaux d’automatisation des véhicules, de la conduite manuelle complète à l’automatisation avancée. Cependant, DEKRA insiste sur le fait que le conducteur doit rester alerte et en contrôle, soulignant que l’automatisation n’est pas une solution miracle pour la sécurité routière.

Crédit photo : Adobe Stock

Articles sur le même thème