Bilan du contrôle technique 2018 et sécurité routière

Bilan contrôle technique 2018

Les chiffres du contrôle technique périodique pour l’année 2018 ont été publiés. Focus sur ce bilan qui vous surprendra peut-être et les principaux défauts constatés lors des contrôles. 

En tant qu’acteur du contrôle technique automobile, DEKRA Automotive est très engagé sur les questions liées à la prévention, la sécurité routière et la protection de l’environnement. De fait, un véhicule bien entretenu est un véhicule plus sûr. Et cela vous surprendra peut-être, malgré le passage à une réglementation plus sévère, le nombre de contre-visites n’a que peu évolué. Globalement, on peut diviser le bilan du contrôle technique 2018 en deux parties : du 1er janvier au 19 mai, les contrôles se sont déroulés en se conformant à l’ancienne réglementation mise en place depuis de nombreuses années, mais à partir du 20 mai, ils ont suivi la nouvelle directive européenne CE 2014/45.

Des défauts majeurs pour la sécurité

Cependant, sur tous les véhicules contrôlés, seuls 12,9% ne présentaient aucune défaillance élémentaire contre 14% l’année précédente. Ces défauts portent sur des points majeurs pour la sécurité tels que les pneumatiques, les freins et les feux stop. Avant l’année dernière, les contrôles techniques portaient sur dix fonctions, comprenant 123 points de contrôle pouvant révéler jusqu’à 410 défauts dont 206 soumis à l’obligation de contre-visite ou entraînant un report de la visite.

Mais les contrôles techniques ont évolués depuis le 20 mai 2018 et s’articulent maintenant autour de neuf fonctions, comprenant 133 points de contrôle. Ceux-ci peuvent mettre au jour 610 défaillances dont 470 soumises à l’obligation de contre-visite. « Les défaillances constatées concernent des éléments évidents pour la sécurité routière. Cela a modifié la grille d’évaluation de la sécurité et sa perception, tant par les contrôleurs que par les automobilistes » analyse Karine Bonnet, Présidente du Réseau Contrôle Technique France de DEKRA Automotive.

Un nombre de contre-visites en légère hausse

Malgré le changement de la réglementation du contrôle technique, le nombre de contre-visites n’a que peu augmenté comme l’avait prédit DEKRA Automotive. Il a été de 4 points supérieur après le 20 mai par rapport au début de l’année 2018 pour un chiffre moyen sur l’année de 19,4%. L’an dernier, ce sont au total 20,5 millions de véhicules légers qui ont passé le contrôle technique, soit une augmentation de 0,4 % par rapport à 2017.

De fait, cette nouvelle grille d’analyse demande encore plus de technicité de la part des contrôleurs et pour aider à cette montée en compétences, DEKRA Automotive met en place des dispositifs pédagogiques performants. C’est pourquoi, cet été, l’entreprise renouvelle son « Summer Campus », pour présenter aux jeunes détenteurs de bac pro maintenance des véhicules le métier de contrôleur technique, et les intégrer dans un parcours de recrutement innovant.

 

Découvrez les 3 derniers articles autour de la thématique de la sécurité routière :