Sécurité routière : des radars drones pour contrôler les comportements à risque des automobilistes

Drone et Gendarmes

En matière de sécurité routière, la technologie avance à toute vitesse ! Et la vitesse, c’est justement ce qui fait le plus de morts sur les routes. Désormais, pour vous contrôler, les gendarmes utiliseront des radars drones !

Nous vous avions déjà prévenu il y a plus d’un an : la gendarmerie se dote de nouveaux moyens pour vérifier le comportement des automobilistes. Depuis cet été, de premiers tests ont été déployés et des poids lourds ont déjà été verbalisés ! L’avantage du radar drone ? C’est un dispositif volant bon marché par rapport au traditionnel hélicoptère, qui peut surveiller une surface étendue, en toute discrétion !

Un coût de 10 centimes de l’heure

En juillet dernier, l’Aquitaine a ainsi déployé pour la première fois ce type de dispositif. Et les CRS autoroutiers jubilent : d’après eux, le coût de fonctionnement n’est que de dix centimes de l’heure de vol ! Mais les investissements globaux sur cette technologie s’annoncent colossaux : d’après le site l’Internaute, 100 millions d’euros sont prévus à moyen terme. Semblables à des drones de loisirs, les radars volants sont toutefois plus imposants, car ils font plus d’un mètre de large ! Les radars drones sont pilotés par un premier gendarme tandis que d’autres, au sol, visionnent les images capturées par la caméra et appréhendent les automobilistes.

Les infractions routières surveillées

Les radars drones peuvent voler jusque 40 mètres au-dessus du sol : les forces de l’ordre détecteront les dépassements dangereux, le franchissement des lignes continues ou encore le non-respect des distances de sécurité. Des infractions au Code de la Route qui pourront vous coûter jusqu’à 135 euros d’amende et un retrait de trois points sur votre permis de conduire. Il est également question de contrôler la vitesse, mais cette fonctionnalité n’est pas encore homologuée tant l’exercice est difficile depuis un engin volant.

Reste que ces drones posent de nombreuses questions et notamment celle des pannes en vol ! Que se passera-t-il si l’un de ces engins se pose en catastrophe en plein milieu de l’autoroute et génère un accident ? Pour l’heure il est difficile de répondre.

Voici un reportage qui résume le fonctionnement des radars drones (via LCI.fr) :