Conduire une caravane : conseils pratiques

En cette période de vacances, vous faîtes peut-être partie de ceux qui partent avec leur caravane. Voici quelques règles à respecter et les points à contrôler avant de prendre la route. 

Elle n’est pas aussi encombrante que celle du Tour de France, mais conduire avec une caravane demande tout de même de nombreuses précautions. Forcément, avec une caravane attelée, vous voyagez moins léger : les manœuvres et la poussée du véhicule en sont ainsi affectées. 

Quel poids, quel permis pour une caravane ?

Pour sillonner les routes et atteindre le lieu de ses vacances avec une caravane, le permis B suffit. La caravane doit alors avoir un poids total autorisé en charge (PTAC) inférieur ou égal à 750 kg.

Cependant, si le PTAC est supérieur à 500 kg, il faudra faire une carte grise spécifique à l’engin. Dans tous les cas, le poids de la caravane doit rester inférieur ou égal au poids à vide (PV) du véhicule tracteur mais surtout le PTAC de l’ensemble (véhicule tracteur + caravane) ne doit pas dépasser 3 500 kg.

En outre, il faut assurer votre caravane avec au minimum la responsabilité civile, qui peut être déjà incluse dans votre assurance auto actuelle. Cependant, si la caravane pèse plus de 750kg, il lui faut obligatoirement un contrat d’assurance séparé de celui du véhicule, qui est par ailleurs proposé par la plupart des agences de location.

Caravane, prudence ! 

Côté vitesse, les limitations sont les mêmes que celles s’appliquant à la conduite d’un véhicule de tourisme soit généralement 130km/h sur autoroute, 90km/h sur route et 50 km/h en agglomération. Toutefois, si l’ensemble véhicule + caravane a un poids supérieur à 3,5 tonnes, les limitations passent à 90km/h sur autoroute et 80 km/h sur routes.

Du fait d’un poids plus important et des caractéristiques liés à l’attelage, il faut absolument bien respecter la distance de sécurité. Elle est plus importante, au minimum 50 mètres par rapport au véhicule qui vous précède, car la distance de freinage est plus grande. Avec une caravane d’environ 1 000 kg, cette dernière augmente de 30% sur une route sèche et double sur une route mouillée.

C’est pourquoi il est nécessaire d’anticiper au mieux les manœuvres, d’utiliser le frein moteur en descente et de rouler sur la partie la plus à droite d’une route comportant trois voies si la longueur de l’attelage est supérieure à 7 mètres, comme le souligne l’article 412-25 du Code de la route.

Toujours selon le Code, vous devez garder allumés les feux rouges arrière, les feux d’éclairage de la plaque d’immatriculation, les feux d’encombrement et les feux de position de la caravane. La pression des pneus est de même à vérifier, aussi bien pour la caravane que pour le véhicule qui la tracte. N’oubliez pas de prendre des cales si vous décidez de laisser votre caravane sur un terrain en pente sinon vous risquez de la retrouver quelques mètres plus bas. Enfin, sur route comme sur autoroute, il est interdit de transporter des personnes dans une remorque ou une caravane lorsque vous roulez.

Découvrez les 3 derniers articles autour de la thématique de la sécurité routière :