Covid-19 : sous quelles conditions se déplacer en France et en Europe ?

Le Covid-19 a été officiellement qualifié de pandémie par l’OMS depuis le 11 mars 2020. La France et de nombreux pays dans le monde ont fait face à un confinement plus ou moins stricte. Depuis, le 15 juin, les pays européens ont levé petit à petit ces restrictions. Mais le virus reste toujours présent un peu partout dans le monde et refait surface en Europe. On fait le point sur la situation.

La première leçon à tirer de cette actualité instable – où le virus peut faire son retour à tout moment, de façon modérée ou plus intense selon les régions – est de limiter au maximum ses déplacements. En période de vacances, cela peut s’avérer compliqué mais nécessaire pour empêcher la progression de l’épidémie.

Continuez à respecter les gestes barrières : porter un masque, se laver les mains régulièrement, désinfecter son véhicule et garder 1 mètre de distance physique.

Covid-19 : prudence si vous voyagez France

Le port du masque est devenu obligatoire dans les lieux publics clos dès le 20 juillet. En effet, la situation est inquiétante dans certaines régions qui étaient jusque-là moins touchées par le virus, à savoir le sud et l’ouest du pays.

A ce jour, il n’y a aucune restriction de circulation, mais la situation pourrait changer, localement ou nationalement, comme c’est le cas en Espagne.

L’Espagne en proie au retour du coronavirus

En effet, l’Espagne voit la situation s’aggraver dans certaines de ses régions, alors qu’elle avait pratiqué un des confinements les plus strictes d’Europe.

En Catalogne, dans la ville de L’Hospitalet (près de Barcelone) et dans la ville de Lleida, la situation est préoccupante. Si bien que vendredi 24 juillet, le premier ministre Jean Castex a indiqué qu’il n’était pas recommandé de se rendre dans cette région. Et le pays subit une bataille juridique pour reconfiner certaines villes. La belle Barcelone pourrait ainsi se voir reconfinée à plus ou moins courte échéance. Pour l’heure, le port du masque y est obligatoire, même en extérieur, dans la rue et dans les lieux publics. Des restrictions et reconfinement partiels s’appliquent également dans le reste du pays, là où apparaissent des clusters épidémiques, comme l’Andalousie ou les Baléares.

Covid-19 : des situations contrastées dans le reste de l’Europe

La Belgique a payé un lourd tribut face au virus avec environ 10.000 morts. Le pays a donc décidé de mettre en quarantaine les personnes provenant de certaines zones comme la Suède, certaines provinces espagnoles ou portugaises et la ville de Leicester en Grande-Bretagne.

D’autres pays, notamment en Europe centrale, filtrent les entrées. C’est le cas de l’Autriche, la Slovénie, la Croatie, la Hongrie et de la Slovaquie.

Plus au sud, au Portugal, certains quartiers de Lisbonne sont sujets à des restrictions de déplacement…

Covid-19 : se renseigner avant tout déplacement

La situation est devenue si complexe qu’elle varie non seulement d’un pays à l’autre mais plus encore, d’une région, d’une ville voire d’un quartier à l’autre ! Certains pays européens sont ainsi susceptibles de vous imposer une quarantaine (ou plus précisément 10 à 14 jours d’isolement).

Avant de vous déplacer en Europe, il est donc nécessaire de vous tenir informés au jour-le-jour.

Deux sites Internet sont recommandés pour se renseigner :

  • Conseils aux voyageurs, une mise à jour régulière de la situation dans le monde, proposé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Re-open EU, qui vous propose en temps réel les restrictions de déplacement, pays par pays, en Europe

Le virus est toujours là et le spectre d’une seconde vague menaçant. Sans rentrer dans la psychose, il est de la responsabilité de chacune et chacun de rester prudent et de protéger les autres comme soi-même.

Les commentaires sont fermés.