Quelques conseils pour acheter sereinement une voiture d’occasion

Tandis que 2017 a été une année record pour la vente de voitures d’occasion avec 5,6 millions(1) de véhicules vendus, 2018 marque un tournant. Alors si vous souhaitez acquérir un véhicule d’occasion en toute sérénité, suivez nos conseils !

Vous achetez une voiture d’occasion ? Découvrez 3 pièges à éviter

Le prix : il est important de se prémunir contre les deux grands pièges concernant le prix. En effet, les prix trop bas peuvent être synonymes de vices cachés. Il peut s’agir d’un véhicule truffé de défauts qui a, par exemple, été réparé partiellement suite à un accident. A l’inverse, attention également aux prix trop élevés qui peuvent laisser croire que le véhicule est irréprochable. Pour avoir une idée du juste prix, n’hésitez pas à vous informer de la cote du véhicule sur des sites spécialisés.

Le test de la voiture d’occasion  : ne pas négliger l’étape du test du véhicule, c’est à ce moment que vous pourrez évaluer son potentiel et les possibles défaillances. Faites bien attention à vérifier l’intérieur comme par exemple les ceintures, les voyants du tableau de bord, les sièges et les moquettes. Vérifiez également le kilométrage : savez-vous qu’en 2017, 1 compteur sur 10(2) a été arrangé lors de la vente du véhicule ?

N’hésitez pas à faire également le tour extérieur, vérifiez l’état de la carrosserie, les pneus, les feux de direction, le moteur, etc. Petite astuce, contrôlez le véhicule de jour !  En effet, les défauts sont plus visibles et cela vous évitera de manquer un élément important à l’achat de votre véhicule d’occasion.

Les papiers indispensables : au-delà du contrôle technique obligatoire datant de moins de 6 mois (et de moins de 2 mois si le véhicule a été soumis à une contre-visite), vous aurez besoin des éléments suivants pour faire immatriculer votre auto :

  • Le certificat d’immatriculation (l’ancienne carte grise barrée avec la mention « cédée le » ou « vendu le » et avec la signature du vendeur),
  • Le certificat de situation administrative du véhicule (anciennement « certificat de non-gage »),
  • La déclaration de cession, y préciser le jour et l’heure.

Vous vendez une voiture d’occasion ? La clé d’un paiement sécurisé

Nous avons tous entendu parler d’acheteurs peu scrupuleux, réalisant un faux chèque de banque pour payer un véhicule d’occasion. Internet regorge de ce genre de témoignage ! Alors pour limiter les mauvaises surprises, des sites spécialisés sécurisant les transactions entre particuliers ont vu le jour. Comme par exemple la plateforme PayCar.

Comment ça marche ? Le site web se place en tant que tiers de confiance entre l’acheteur et le vendeur. L’identité des deux utilisateurs est d’abord vérifiée.

L’acheteur va ensuite effectuer un virement depuis son compte bancaire vers son compte PayCar. Le vendeur pourra alors vérifier que l’acheteur dispose des fonds nécessaires à l’achat de la voiture d’occasion.
Le jour J, l’acheteur se connecte à son compte PayCar pour procéder au paiement. Les fonds seront transférés instantanément au vendeur.

Le vendeur devra transférer les fonds de son compte PayCar vers son compte bancaire. Vous l’aurez compris, le paiement se fait depuis un ordinateur ou un smartphone. Plus besoin de se déplacer (sauf pour se rencontrer) !

 

 

(1) Selon www.rtl.fr « Automobile : année record pour le marché de l’occasion, 5,6 millions de transactions ».

(2) Selon www.pleinevie.fr « Compteurs de voitures trafiqués : comment repérer la fraude ? ».