Comment vérifier l’usure de ses pneus ?

Le blog DEKRA>Conseils>Conseils pratiques>Comment vérifier l’usure de ses pneus ?

Lors des incontournables contrôles techniques automobiles, les pneus sont l’un des points les plus importants à surveiller. En effet, ils représentent la seule partie du véhicule toujours en contact direct avec la route. Leur impact sur la qualité de conduite et la sécurité est donc maximal.

Témoins d'usure

Les témoins peuvent prendre différentes formes selon les marques. En général, il s’agit d’une protubérance placée dans la rainure à intervalles réguliers. Placé au sein des rainures, ils indiquent le niveau réglementaire d’usure à 1,6 mm.

Différents types d'usure

Selon le type de conduite, le sous-gonflage (usure sur le bord extérieur) ou sur-gonflage (usure la bande centrale de roulement), la géométrie, etc ; vos pneus peuvent présenter une usure plus importante à certains endroits : le contrôle des pneus est donc à faire en différents points. 

Pièce de 2 €

La partie dorée disparait dans la rainure : vos rainures sont en bon état (le cercle doré de la pièce de un euro mesure 2 mm).
Placer la pièce dans les différentes rainures pour mesurer la profondeur et ainsi vérifier l’usure de vos pneus. 
Si le bord de la pièce reste visible : l’usure de vos pneus est à surveiller. Il faut prévoir le remplacement prochain de vos pneus.

Hernie ou bosse

En prenant un trottoir de façon abrupte, vos pneus peuvent être endommagés et une bosse ou hernie peut se former.

Fissure ou craquements

Soumis à l'épreuve du temps et de la météo, vos pneus peuvent devenir moins résistants.
Des craquements voire des fissures apparaisssent.

Heureusement, les pneus figurent parmi les parties d’une voiture dont le contrôle est le plus aisé, même si vous n’êtes pas mécanicien. Voici quelques informations et astuces pour pouvoir vérifier l’état de vos pneus.

Pourquoi faut-il surveiller l’état de ses pneus ?

Lors du contrôle technique de votre véhicule, l’une des raisons les plus fréquentes de contre-visite est l’état de vos pneumatiques. Ils sont essentiels pour votre sécurité, car :

  • Des pneus lisses vont augmenter le temps de freinage de votre véhicule, augmentant ainsi le risque de collision.
  • Une faible adhérence peut aussi entraîner une perte de contrôle du véhicule, notamment en cas de pluie (aquaplaning).

En outre, lors d’un contrôle de police, une amende de 135 euros peut vous être infligée pour des pneus en mauvais état.

Comment vérifier l’usure de vos pneus ?

En premier lieu, il peut être intéressant de s’inquiéter de l’âge de vos pneumatiques. C’est une information toujours accessible et importante, car la durée de vie d’un pneu ne doit pas excéder 10 ans.

La date de fabrication est inscrite sur le flan. Elle est généralement précédée de la mention DOT. Ainsi, si vous lisez DOT 2311, votre pneu a été fabriqué la 23e semaine de l’année 2011.

Pour ce qui est d’évaluer le taux d’usure des pneus, notre carrousel ci-dessus vous indique comment vous y prendre:

  • Grâce au témoin d’usure. En général, il s’agit d’une protubérance placé dans la rainure, à intervalles réguliers. ll indique la limite règlementaire d’usure, fixée à 1,6 mm.
  • Avec une pièce de deux euros, qui a un contour doré de 2 mm. 
 

 

Quels défauts doivent alerter sur l’état des pneus ? 

Outre l’usure des pneus, d’autres défauts peuvent avoir des conséquences sur la qualité de conduite ou la sécurité. Avant de changer vos pneus, vérifiez qu’ils sont adaptés et conformes à votre modèle de voiture. La dimension de ceux-ci est capitale et c’est d’ailleurs l’un des points contrôlé dans vos centres DEKRA, NORISKO ou AUTOCONTROL.

Par ailleurs, vos pneus peuvent présenter des aspérités dangereuses. Dans les cas suivants, il convient donc de les changer sans délai :

  • présence de craquements sur le caoutchouc
  • présence de fissures 
  • hernie, généralement liée à un choc contre un trottoir
  • bosse

 

Quels défaillances du pneu sont recalés au contrôle technique ?

Lors du contrôle technique, les pneumatiques sont évalués de façon exhaustive. Depuis le 20 mai 2018, on ne parle plus de défauts du véhicule mais de “défaillances”. Elles sont passées de 9 à 16, dont 12 conduisent à une contre-visite.

●      Les défaillances critiques : Il en existe 4 et elles nécessitent des réparations immédiates ; le contrôle technique ne vaut que pour la journée pendant laquelle il est effectué.

●      Les défaillances majeures : en cas de défaillances majeures, la validité du contrôle technique est de 2 mois. Une contre-visite doit avoir lieu dans ce délai.

●      Les défaillances mineures : le constat d’une ou plusieurs défaillances mineures permet quand même de valider le contrôle technique. 

 

Liste des points présentant des défaillances au contrôle technique automobile

DescriptifType de défaillance
Pneu avec indice de charge ou de vitesse inférieur à la capacité du véhicule, pneu qui touche une partie fixe du véhicule ce qui compromet la sécurité de la conduiteCritique
Corde visible ou endommagéeCritique
La profondeur des sculptures n'est pas conforme aux exigencesCritique
Pneumatiques retaillés non conformes aux exigences : couche de protection de la corde affectéeCritique
Panne du dispositif de contrôle de la pression de gonflage des pneus ou TPMS Majeure
Pneu non homologué : la taille, la capacité de charge, la marque de réception ou la catégorie de l'indice de vitesse du pneumatique ne sont pas conformes aux exigences et nuisent à la sécurité routièreMajeure
Pneumatiques de tailles différentes sur un même essieu ou sur des roues jumelées ou de types différents sur un même essieuMajeure
Pneumatiques de structures différentesMajeure
Pneumatique gravement endommagé ou entailléMajeure
L'indicateur d'usure de la profondeur des sculptures est atteintMajeure
Frottement ou risque de frottement du pneu contre d'autres éléments (sécurité de conduite non compromise)Majeure
Pneumatiques retaillés non conformes aux exigencesMajeure
Le système de contrôle de la pression des pneumatiques est manifestement inopérantMajeure
Usure anormaleMineure
Frottement ou risque de frottement du pneu contre d'autres éléments (dispositifs antiprojections souples)Mineure
Le système de contrôle de la pression des pneumatiques fonctionne mal ou le pneumatique est manifestement sous-gonfléMineure
La pression des pneumatiques est anormale ou incontrôlableMineure

Crédit Photos : sous licence Adobe Stock