Contrôle technique de camping-car : tout ce qu’il faut savoir

Le blog DEKRA>Conseils>Réponses d'expert>Contrôle technique de camping-car : tout ce qu’il faut savoir

Le camping-car est un véhicule motorisé qui a la particularité de disposer d’un espace à usage d’habitation. Il peut être considéré comme véhicule léger quand son PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) ne dépasse pas les 3t5, mais également comme véhicule poids lourd il excède les 3t5. Dans les deux cas, le véhicule devra obligatoirement être soumis à l’examen du contrôle technique, mais sous une réglementation différente. Voici donc les réponses aux questions les plus fréquentes à propos du contrôle technique des camping-cars.

Votre question

Dois-je présenter mon camping-car au contrôle technique ?

Dekra vous répond

Oui, tous les types de camping-cars doivent être présentés au contrôle technique, quel que soit leur poids. En dessous de 3t5, le véhicule est considéré comme léger et sera soumis au même examen que les voitures. En revanche, au-dessus de 3t5, le véhicule devra passer le contrôle technique réservé aux poids lourds.

À quelle fréquence dois-je présenter mon camping-car au contrôle technique ?

Pour les camping-cars « légers », le contrôle technique devra s’effectuer dans les 6 mois précédant la 4ème année de mise en circulation, puis tous les 2 ans.

 

Depuis le décret numéro 2017-208 du 20 février 2017 , la périodicité du contrôle technique des camping-cars « poids lourds » est alignée avec celle des véhicules légers (au lieu d’un contrôle annuel auparavant). Ils devront donc également soumettre leur véhicule à examen 6 mois après la 4ème date d’anniversaire de sa mise en circulation, pour une validité de 2 ans.

Où dois-je emmener mon camping-car pour le contrôle technique ?

Le contrôle technique s’effectuera dans un centre agréé. Chez Dekra, nos centres répartis partout en France sont habilités pour l’examen complet  soit des véhicules légers soit des véhicules poids lourd.

 

En fonction du PTAC de votre camping-car, trouvez le centre le plus proche de chez vous à partir de notre site internet :

 

 

Quels sont les points de contrôle ?

Concernant le contrôle technique classique, le nombre de points de contrôle s’élève à 133. Pour le contrôle technique poids lourd, qui est plus spécifique, il y en a 157.

Les points de contrôle principaux, communs aux deux types de camping-cars sont :

  • L’examen de l’équipement de freinage
  • Le contrôle de la direction
  • Les vérifications de bonne visibilité
  • L’identification du véhicule
  • Le châssis ainsi que les accessoires du châssis
  • Les nuisances (sonores et pollution)
  • Les essieux, roues, suspensions et pneus
  • Le système de feux
  • Le matériel intérieur (pneus) et de signalisation (klaxon).

À la suite des vérifications, des défaillances peuvent être constatées et faire l’objet d’une contre visite, elles sont réparties en 3 catégories :

  • Défaillances mineures : le véhicule peut rouler et n’est pas soumis à contre-visite, mais nécessite des réparations.
  • Défaillances majeures : le véhicule est soumis à contre-visite et doit être réparé dans un délai de 1 mois avant d’être présenté à nouveau dans le centre agréé.
  • Défaillances critiques : le véhicule ne peut pas rouler et la contre-visite est également à réaliser dans un délai de 1 mois.

Avant de se rendre au contrôle technique, Il est néanmoins possible d’effectuer soi-même certains contrôles préalables sur son véhicule afin d’éviter la contre-visite.

 

Quel risque si je n’ai pas fait mon contrôle technique ?

Premièrement, l’absence de contrôle technique est une infraction passible d’une amende de 135€ (pour un véhicule léger),  750 € (pour un poids lourd) . En cas de contrôle par les forces de l’ordre, le véhicule pourra être immobilisé et votre carte grise saisie, et vous disposerez de 7 jours pour présenter votre véhicule au contrôle technique grâce à une fiche de circulation provisoire. À la suite de cela, vous pourrez récupérer vos documents, dans le cas où le procès-verbal serait satisfaisant.

 

D’autre part, il existe également des risques liés à la sécurité routière et à votre assurance qui ne sont pas négligeables si vous circulez avec un véhicule dont le contrôle technique n’est pas à jour.