Formule E, le futur de la compétition automobile

Formule-E-image-header

Les voitures électriques souffrent parfois d’une mauvaise réputation. On les trouve souvent chères, dotées d’une faible autonomie ou encore peu esthétiques. La marque Tesla, avec un certain brio, essaie justement de renverser cette tendance. Mais il reste encore du travail à accomplir. 

L’organisation d’une compétition de haut niveau, permettant d’exposer au grand jour les performances de ces véhicules alternatifs, serait idéale. Nous évoquions déjà ce projet l’année dernière, c’est maintenant une réalité : rendez-vous en septembre pour la première saison de Formule E !

Formule E : un Grand Prix d’un genre nouveau

Pour cette première édition, 10 équipes sont en lice. Parmi elles,  on retrouve de grands noms de la Formule 1 comme Audi, Renault,  et même l’indien Mahindra !

On y découvrira également de nouvelles écuries et de nouveaux pilotes !

Si les classements des pilotes et des constructeur sera calqué sur le modèle de calcul utilisé aujourd’hui par la FIA durant la saison de F1, de grandes différences vont venir pimenter cette compétition exceptionnelle.

La saison 2014/2015 de Formule E va se dérouler en 10 étapes à travers le monde. Parmi elles, on retiendra notamment Londres, Berlin, Pékin, Buenos Aires et encore Monte Carlo. Les circuits seront aménagés au cœur de chacune de ces villes, faisant de chaque course un rendez-vous unique au monde.

Chaque course durera près d’une heure, avec un arrêt au stand obligatoire pour changer de voiture. Les moteurs seront tous maintenus en mode « économie d’énergie » (180 chevaux de puissance max), mais les pilotes auront à leur disposition un bouton « boost », permettant d’atteindre temporairement une puissance équivalente à 270 chevaux ! Suspense garanti !

Formule E- Londres

Formule E – Course d’exhibition à Londres.

Une voiture unique pour toutes les équipes !

Cette première saison historique de Formule E va aussi bouleverser les habitudes des pilotes, puisqu’ils courront tous avec la même voiture : une Spark-Renault SRT-01E.

Pour les prochaines saisons à venir, les écuries pourront aligner avec leurs propres véhicules, plusieurs modèles sont d’ailleurs déjà entrés en phase de conception.

Homologuée par la FIA, cette voiture est un véritable concentré d’innovation internationale. Le modèle a été conçu par l’équipe française  Spark Racing Technology, le châssis par le constructeur italien Dallara, les batteries ont été créées par l’écurie britannique Williams F1 Team et le moteur parMcLaren.

Michelin s’est chargé de  développer des pneus sur-mesure pour la Formule E, utilisables sur routes sèches et humides et suffisamment résistants pour durer pendant toute une course !

Comble de la légèreté, la Spark-Renault SRT-01E pèse (pilote compris) seulement 800 kg ! A elles-seules, les batteries comptent pour 200 kg du poids total du véhicule. Côté performances, on s’attend à un passage de 0 à 100 km/h atteint en 3 secondes pour une vitesse maximale de 225 km/h. Et tout ça avec une voiture électrique !

Formule E

La Spark-Renault SRT-01E : le modèle utilisé par tous les pilotes pour la 1ère saison de Formule E.

L’ambition de la Formule E : changer le monde de l’automobile

En plus de proposer une compétition unique au monde, Formule E a deux objectifs majeurs. Le premier est de devenir un lieu privilégié pour la recherche sur les véhicules électriques.

Le deuxième est tout simplement de donner envie aux automobilistes du monde entier de passer aux voitures électriques. Les fondateurs de Formule E connaissent bien les défauts évoqués au tout début de l’article. C’est pourquoi  ils souhaitent utiliser cette compétition comme une vitrine, afin de faire la promotion d’une industrie automobile moins polluante et plus économe.

Un programme vraiment ambitieux donc, qui devrait électriser les médias comme tous les passionnés de sport automobile.

Vivement la rentrée !

 

Crédits photographiques : fiaformulae.com