La Twingo – Citadine aux grands yeux

Twist, swing et tango, tel est le mélange qui compose la première Citadine de Renault à sa sortie au milieu des années 1990. Imaginée et fabriquée en France, elle déboule sur le marché en 1993 en emportant tout sur son passage grâce à sa mobilité et son design si particulier. Mais pourquoi l’automobile « à tête de grenouille » a réussi à s’imposer de par le monde comme un modèle de Citadine exemplaire ?

L’originale (1993 – 2007)

Lors de la sortie du premier modèle, Renault affiche déjà sa volonté d’envahir le marché urbain avec une Citadine très maniable de premier choix. Son gabarit très léger (elle est classée dans le rang des « petites Citadines ») lui autorise un rayon de braquage très rapide et nerveux, idéal pour les créneaux et les demi-tours. C’est à l’époque une traction avant avec une boîte de vitesse classique (manuelle) et ce n’est qu’en 1996 que sera commercialisée la version à boîte automatique baptisée « Twingomatic ». Ainsi, elle se faufile, s’infiltre et sillonne les villes avec une aisance rare pour un prix qui reste très abordable. À l’époque, une Twingo neuve coute 54 000 francs (environ 8 000 euros). Elle restera ainsi sur le marché français durant 14 ans et verra sa production arrêtée en 2007 pour être remplacé par le modèle suivant. Cependant, elle continuera à être produite sur le marché sud-américain jusqu’en 2013.

La relève (2007 à nos jours)

Depuis ce franc-succès (car une voiture ne reste pas plus de 7 ou 8 ans sur le marché d’une manière générale) Renault a gardé le filon et continue à produire de nouvelles versions de sa fameuse Citadine. La deuxième version, plus discrète d’un point de vue esthétique et commercial (elle ne restera que 7 ans sur le marché), est arrivée sur le marché en 2007. Au fil du temps, les modèles se sont affinés pour devenir toujours plus polyvalent.
Aujourd’hui, le dernier modèle de Twingo (Twingo 3) peut vous permettre d’effectuer des longs trajets comme des courts, avec une flexibilité toujours prévue pour la ville et répondant parfaitement au doigté requis pour circuler dans une agglomération bien trop souvent surchargée.

DEKRA Automotive vous conseille

Actuellement, les 3 modèles sont sur le marché et chacun répond à des attentes et à des besoins différents. Tout dépend bien évidemment de l’utilité que vous allez en faire et de votre niveau d’expérience. Inutile de dire que pour conduire en montagne, vous ne vous tournerez pas vers un modèle de Citadine. En revanche, pour un jeune conducteur cherchant une première voiture, le modèle original sera parfait.
Entre 2 000 et 4 000 euros d’occasion, cette voiture sera optimale pour un rodage à la conduite dans les règles de l’art. Certaines voitures anciennes avec beaucoup de kilomètres au compteur peuvent même tomber sous la barre des 1 000 euros, ce qui peut permettre d’enrichir son expérience du volant sans trop compromettre son portefeuille.
Pour les adeptes des véhicules typés sport, le 2e modèle en version « RS » sera très adapté. Énergique, tonique et très réactive, cette voiture vous permettra une conduite nerveuse grâce à ses 8 CV fiscaux. Toutefois, il faudra compter de 6 à 11 000 euros pour vous en procurer une d’occasion.
Enfin, pour ceux qui souhaitent faire un peu plus de route ou qui sont amenés à se déplacer souvent en dehors des agglomérations, le dernier modèle vous conviendra parfaitement. Très ergonomique et spacieux, il permet de faire des longs trajets en toute sérénité. D’occasion, cette version sortie en 2014 vous coutera entre 8 et 15 000 euros.