Code de la route : conduire par météo difficile

Conduire sous la pluie1
Le blog DEKRA>Conseils>Astuces>Code de la route : conduire par météo difficile

La conduite d’une voiture nécessite une adaptation constante du conducteur en fonction des conditions de circulation et de la météo. De la neige à la canicule, en passant par la pluie ou le brouillard, il est parfois difficile de savoir comment réagir au volant pour adopter les bons réflexes. Dans toutes les situations, il faut préparer et anticiper ses déplacements pour éviter de se faire surprendre même pour les trajets quotidiens.

Conduite par fortes chaleurs : les bons réflexes ?

Dans la mesure du possible, il faut tempérer l’habitacle du véhicule avant le départ. Avant de mettre la clim au maximum, ouvrez toutes les fenêtres du véhicule pour le ventiler et abaisser de quelques degrés la température ambiante. En abaissant progressivement la température naturellement, vous éviterez le choc thermique et le risque de vous enrhumer avec l’air conditionné. N’oubliez pas de réaliser un entretien régulier du système de climatisation pour limiter la propagation des bactéries.

Il est possible de s’équiper de pare-soleil réfléchissant pour limiter la température lorsque vous n’avez pas d’autre choix que de vous stationner en plein soleil. N’oubliez pas d’emporter de l’eau et vos lunettes de soleil même pour les courts trajets. Pour les déplacements plus longs, vous pouvez recourir à un brumisateur pour rafraîchir les enfants. Si vous le pouvez, préférez rouler aux heures les plus fraîches de la journée, en particulier pour la route des vacances.

Lire aussi : Inondations, incendies : conduire en situations extrêmes

Comment conduire en hiver sur la neige ou le verglas ?

Il est peu utile sur les véhicules modernes de faire tourner le moteur pendant 10 à 20 minutes avant le départ. Cela pollue et la température du moteur n’évolue que très peu pendant ce temps. Il est préférable de dégivrer les vitres et de porter une tenue chaude pour prendre la route rapidement. La voiture chauffera plus rapidement en roulant qu’en restant immobile.

Face à la neige ou au verglas, il est préférable de s’équiper de pneus hiver ou 4 saisons. Certaines régions l’imposent depuis la Loi Montagne. Dans ces conditions particulièrement difficiles, il est recommandé de limiter les déplacements et de les anticiper. N’oubliez pas de remplacer le liquide lave-glace par un résistant aux températures négatives.

Les temps de parcours sont allongés. Il faut anticiper les freinages et augmenter les distances de sécurité. Abaisser sa vitesse est également recommandé pour limiter le risque de glissade. Un entretien régulier de votre véhicule est indispensable. Le moindre signe de faiblesse de la batterie ou des bougies peut vous immobiliser le matin.

Que dit le code de la route en temps de neige ou verglas ?

Les limitations sont les mêmes qu’en temps de pluie, mais redoublez de prudence et utilisez les chaînes ou pneus hiver/4 saisons dans les endroits indiqués. Lire notre article sur la Loi Montagne.

Adapter votre conduite sous la pluie

Si l’usage des essuie-glaces est évident, beaucoup oublient d’allumer leurs feux de croisement. Il est possible de recourir aux feux de brouillard à l’avant uniquement hors agglomération. À l’arrière, avec la pluie, les feux de brouillard sont interdits, car trop éblouissants. La chaussée est glissante par temps de pluie, il faut augmenter les distances de sécurité pour avoir le temps de ralentir en cas de freinage brusque du véhicule qui vous précède.

Là aussi un entretien régulier de votre véhicule est important. Vos pneumatiques et vos suspensions doivent être en bon état pour éviter le risque d’aquaplaning. Vos balais d’essuie-glaces devront être remplacés régulièrement.

Que dit le code de la route en temps de pluie ?

Sur autoroute, limitez votre vitesse à 110km/h. Sur les routes à 2 chaussée séparées et autoroutes en zones urbaines, ramenez votre vitesse à 100km/h. Enfin, sur les routes à double sens (même avec 2 voies mais sans séparateur central), ne dépassez pas les 80km/h.

Comment conduire dans le brouillard ?

La visibilité est fortement réduite par temps de brouillard. Il est impératif d’être le plus visible par les autres usagers. Allumez vos feux de brouillard à l’avant et à l’arrière. Dès que la visibilité est réduite à moins de 50 mètres, vous devez limiter votre vitesse à 50 km/h.

Votre concentration doit être maximale pour réussir à détecter les obstacles le plus tôt possible et suivre le marquage au sol en rase campagne. N’oubliez pas d’éteindre les feux de brouillard à l’arrière dès que possible pour éviter d’éblouir inutilement les autres usagers.

Que dit le code de la route en temps de brouillard ?

Quelle que soit la route empruntée, limitez votre vitesse à 50km/h.

Crédit photo: Shutterstock

Articles sur le même thème