Inflation du carburant : faut-il passer au GPL ou à l’éthanol ?

Différents types de carburants en station-service : Diesel, excellium Diesel, Sans Plomb 98, Sans Plomb 951
Le blog DEKRA>Conseils>Conseils pratiques>Inflation du carburant : faut-il passer au GPL ou à l’éthanol ?

Avec un carburant à la pompe de plus en plus cher, il est tentant de chercher des alternatives pour réduire le coût d’utilisation de sa voiture. Face aux SP95 E10 et au gasoil B7, vous pouvez opter pour le GPL ou pour l’éthanol E85. Est-ce un bon choix stratégique ? Comment profiter de ses carburants moins coûteux ? Quelles incidences sur le contrôle technique ?

Quelles économies réalise-t-on avec le GPL ou l’éthanol ?

Avec un SP95 à plus de 1,80 € et le gasoil à 1,70 € le litre, nous devenons plus attentifs à nos déplacements, à notre conduite, mais, malgré ces efforts quotidiens, la facture ne cesse de s’alourdir, plein après plein. La flambée du cours du pétrole continue sans cesse. Même si le Gouvernement vient d’annoncer une revalorisation du barème des indemnités kilométriques de l’ordre de 10 %, nous sommes loin de compenser l’écart entre le litre de diesel vendu en moyenne 1,319 € début 2021 et ce même carburant vendu presque 30 % plus cher un an après.

Un plein de 60 litres sur une berline coûte aujourd’hui plus de 100 €. Pour faire baisser la note, il est possible de choisir un carburant alternatif vendu à un prix plus avantageux. Pour les voitures équipées d’un moteur essence, il existe deux solutions. La plus ancienne est l’installation d’un système GPL qui permet de profiter du tarif du gaz liquide à seulement 0,90 € en moyenne le litre en ce début d’année.

Face au GPL, l’autre alternative est l’éthanol E85. Ce carburant est disponible dans certaines stations-services pour seulement 0,80 € en moyenne le litre. Mais pour profiter de l’un comme de l’autre, vous devrez soit disposer d’un véhicule neuf compatible, soit le faire transformer par un spécialiste agréé.

Quelle voiture choisir pour utiliser le GPL ou l’éthanol à la place de l’essence ?

Le GPL dispose d’un réseau d’environ 1700 stations pour permettre le ravitaillement en gaz de ses utilisateurs. Le Superéthanol E85 dispose aujourd’hui d’un réseau de plus de 2700 stations. Il est assez facile de trouver une station délivrant ces carburants économiques à l’achat.

Pour pouvoir les utiliser, il faut un véhicule compatible. Il est possible d’acheter un véhicule neuf directement en concession. Vous pouvez également faire le choix de transformer un véhicule déjà en circulation pour l’adapter à ces types de carburants. Le GPL demande une transformation plus conséquente que l’éthanol, notamment à cause de son réservoir spécifique qui prendra place dans le coffre.

Parmi les véhicules GPL neuf disponibles actuellement, on trouve principalement les Renault Clio V et Renault Capture 1.2 TCe 100 GPL. Dacia propose également plusieurs modèles dotés de la même motorisation regroupée sous l’appellation Eco-G.

Pour les véhicules compatibles E85, il faudra vous tourner vers Ford qui propose une gamme Flexifuel composée de la Fiesta, de la Puma et de la Ford Focus. On retrouve également le Range Rover Evoque FlexFuel et le Land Rover Discovery Sport FlexFuel. La transformation d’un véhicule essence avec un boîtier E85 homologué est facturée entre 700 et 1200 €.

Véhicule fonctionnant au GPL ou à l’éthanol : quelles incidences sur le contrôle technique ?

L’utilisation d’un carburant différent de celui mentionné sur la carte grise du véhicule peut faire l’objet d’une contre-visite si le contrôleur découvre un boîtier E85 non homologué sous le capot ou si les gaz d’échappement dépassent les valeurs limites. Cela peut être le cas avec un boîtier mal réglé.

D’autre part, pour les véhicules équipés d’un système GPL, il faut se tourner vers un centre de contrôle technique dont l’un des techniciens est certifié Gaz. Le nombre de places disponibles pour ce type de motorisation est restreint, il ne faudra pas prendre son rendez-vous à la dernière minute.

Articles sur le même thème