Pneus Hiver : attention à bien roder vos pneus neufs

12
Le blog DEKRA>Conseils>Conseils pratiques>Pneus Hiver : attention à bien roder vos pneus neufs

Les vacances d’hiver approchent et avec elles, l’obligation pour de nombreux automobilistes français d’équiper leur véhicule de pneus hiver. Mais au-delà de la simple pose, une étape cruciale est souvent négligée : roder des pneus neufs. Un processus essentiel pour garantir sécurité et performance optimale sur la route.

Depuis l’hiver 2021-2022, en France, certaines régions montagneuses requièrent, du 1er novembre au 31 mars, l’équipement de pneus hiver ou la détention de chaînes. Cette obligation, connue sous le nom de « loi montagne« , s’applique dans les départements définis comme zones de montagne et leurs zones contiguës.

Si vous devez partir à la montagne et avez l’intention d’acheter des pneus Hiver, il convient de vérifier certains points avant de prendre la route. En voici un résumé.

Roder des pneus neufs : une étape clé

« Les pneus neufs ont une particularité souvent méconnue : ils sont recouverts d’un lubrifiant facilitant leur démoulage en usine, » explique Medhi, contrôleur technique à Lyon. « Ce lubrifiant rend la surface des pneus plus glissante. Il est donc primordial de les roder pour assurer une adhérence optimale. »

Le rodage des pneus neufs permet d’éliminer ce lubrifiant et de rendre la gomme plus souple. « Au début, les pneus neufs peuvent donner une sensation de flottement, surtout dans les virages ou lors de freinages. C’est pourquoi une conduite adaptée est recommandée durant cette phase, » ajoute Medhi.

Combien de temps dure le rodage des pneus ?

La durée du rodage varie en fonction du type de véhicule. « Pour une voiture, il est conseillé de rouler prudemment sur une distance de 200 à 500 km. Pour les motos, cette distance est d’environ 100 km, » précise Medhi. Les pneus cloutés, quant à eux, ont un indicateur de rodage qui s’estompe après environ 500 km, signalant la fin de la période de rodage.

Selon Émilie, une conductrice expérimentée, une conduite souple est la clé : « j’évite les accélérations et freinages brusques et je modère ma vitesse, » dit-elle. « Cela permet non seulement de roder les pneus, mais aussi de m’habituer à leur comportement. »

Bien que les pneus usés puissent offrir une meilleure réactivité due à leur gomme plus fine, les pneus neufs, une fois rodés, garantissent de meilleures performances. « C’est un investissement en termes de sécurité, » souligne Émilie.

Contrôle technique : les pneus à la loupe

Le contrôle technique automobile ne laisse rien au hasard en ce qui concerne les pneus. La pression de chaque pneu est vérifiée et ajustée selon les recommandations du constructeur. Les marquages sur les flancs des pneus doivent également être visibles et lisibles.

Les vérifications clés

– Structure des pneus sur l’essieu : uniformité requise par essieu.

Différence d’usure sur l’essieu : pas plus de 5 mm de différence entre les rainures principales.

Indices de charge et de vitesse : conformité aux préconisations du constructeur.

Modifications dimensionnelles : respect des normes OTC ou ETRTO.

Usure des pneumatiques : profondeur des rainures supérieure à 1,6 mm.

Pour les pneus hiver, le marquage « 3PMSF » est un gage de performance minimale d’adhérence sur la neige, conformément aux normes européennes. « Jusqu’au 1er novembre 2024, les pneus marqués ‘M+S’ sont acceptés, mais ensuite, seuls ceux avec le marquage ‘3PMSF’ le seront, » informe Medhi.

Les pneus : première cause de contre-visite

Les pneus endommagés figurent parmi les principales défaillances critiques. Une nouvelle étiquette européenne pour les pneus, introduite le 1er mai 2021, fournit des informations cruciales sur la sécurité, l’environnement et la consommation, basées sur trois critères : l’adhérence sur sol mouillé, le bruit de roulement et la résistance au roulement, notés de A (le meilleur) à E.

Les pneus de classe A offrent une distance de freinage plus courte et une meilleure économie de carburant comparés aux pneus de classe E. L’étiquetage vise également à réduire les émissions de CO2, avec des pictogrammes supplémentaires indiquant la compatibilité des pneus avec des conditions telles que la neige ou le verglas.

Toutefois, l’étiquetage ne couvre pas toutes les performances des pneus, comme la durabilité ou la stabilité sur route sèche. Un QR code sur l’étiquette renvoie à des informations techniques détaillées en ligne.

Le rodage des pneus neufs est une étape à ne pas négliger, tant pour la sécurité que pour le confort de conduite. Une attention particulière est également requise lors du contrôle technique, surtout en période hivernale. « Un pneu bien rodé et conforme aux normes, c’est la garantie d’une route plus sûre pour tous, » conclut Medhi.

Crédit photo : Deposit Photos

Articles sur le même thème