Malus écologique, taxe CO2 : faut-il encore acheter une voiture diesel ?

malus ecologique

Lorsque vous passez un contrôle technique pour un véhicule diesel ou essence, les centres DEKRA, NORISKO Auto et Autocontrol vérifient la teneur en CO (monoxyde de carbone) et la valeur du lambda des gaz d’échappement. Mais avant même d’acquérir le véhicule, pensez à vérifier s’il sera soumis à une taxe écologique !

En effet, que vous achetiez un véhicule neuf ou d’occasion, vous n’y couperez pas :  si vous choisissez une automobile trop polluante, vous passerez à la caisse ! L’Etat vous réclamera dans un cas comme dans l’autre une taxe additionnelle lors de l’immatriculation du véhicule. Mais la taxe sera différente selon qu’il s’agisse d’un véhicule neuf ou d’occasion.

La taxe CO2 des véhicules d’occasion

Une taxe CO2 est due dès l’établissement du certificat d’immatriculation du véhicule d’occasion, sur toutes les voitures polluantes mises en service depuis le 1er juin 2004. Elle ne concerne cependant ni les véhicules pour personnes handicapées, ni les camionnettes.

Afin d’estimer son montant, vous devez tout d’abord savoir si l’automobile convoitée fait l’objet d’une réception communautaire, c’est-à-dire si elle satisfait aux normes techniques exigées par l’Union Européenne.

Si tel est bien le cas, vous payerez :

  • 2 € par gramme de dioxyde de carbone pour un taux supérieur à 200 g CO₂ / km et inférieur ou égal à 250 g CO₂ / km,
  • 4 € par gramme de dioxyde de carbone pour un taux supérieur à 250 g CO₂ / km.

Contrairement à une idée reçue, les diesels ne sont pas les plus impactés par les écotaxes. En effet, ce système favorise les véhicules diesels car ils émettent, à modèle équivalent, moins de CO2 que les modèles essence.

Si votre voiture n’a pas fait l’objet d’une réception communautaire, la taxe sera calculée en fonction de sa puissance fiscale, pour un montant pouvant atteindre 300 euros. En dessous de 10 CV, vous n’aurez cependant rien à payer !

Les véhicules neufs soumis au malus écologique

Si vous préférez acquérir un véhicule neuf, vous payerez une écotaxe, appelée malus, lors de la première immatriculation en France.

Le barème du malus écologique a été complètement révisé depuis le 1er janvier 2017 et favorise également les véhicules diesels ! En effet, il est aussi calculé en fonction du nombre de grammes de CO2 émis par kilomètre. Les polluants ne sont donc pas pris en compte. En outre, le malus version 2017 s’applique dès 127 g de CO2/km contre 131 en 2016. Ainsi, certains modèles essence qui n’étaient pas impactés en 2016 se retrouvent taxés cette année, comme la Renault Talisman essence TCe 150.

Pour en savoir plus :