Mobilité des personnes âgées et sécurité routière

Préserver la mobilité des senior3
Le blog DEKRA>Actualités>Actualités voiture>Mobilité des personnes âgées et sécurité routière

A l’occasion de l’édition de son nouveau rapport européen de sécurité routière consacré à la mobilité des seniors, DEKRA a digilenté l’étude « OpinionWay pour DEKRA » sur la perception des seniors en terme de sécurité routière.

Pourquoi sensibiliser les personnes âgées sur les risques en matière de circulation routière ?
Comme le montrent les chiffres de l’Observatoire National Interministériel de Sécurité Routière (ONISR) en 2020, 643 seniors ont perdu la vie sur les routes françaises, soit 25% de la totalité de la mortalité routière alors qu’ils ne représentent que 19% de la population. Les plus de 65 ans représentent même 50% des piétons et des cyclistes tués.

Sondage OpinionWay pour DEKRA, réalisé auprès d'un échantillon de 1005 personnes du 3 au 6 septembre 2021.
Quelle mobilité pour les seniors ?
85% des seniors utilisent la voiture au moins 1 fois par semaine pour se déplacer et 86 % la marche à pieds
Défaillances principales du contrôle technique
77% de l'ensemble des français interrogés déclarent se déplacer en voiture et 78% à pied, au moins une fois par semaine
Pour 4 seniors sur 10 ces modes de déplacement (à pied ou en voiture) ne sont pas sans danger : les aménagement de voiries pourraient être mieux adaptés.
Les systèmes d'aides à la conduite, de plus en plus fréquents sur les nouveaux modèles sont bien perçus comme une assistance permettant d'augmenter la sécurité, mais pas tous dans les mêmes proportions.
dans le top 3, des équipements les plus adaptés : la boîte automatique, la caméra de recul (pour le stationnement), le freinage d'urgence automatisé
Moins plébiscités par les séniors : le détecteur d'angle mort et les détecteurs de collision
La perception en terme de sécurité routière des seniors varie selon ... l'âge des interrogés !
Sur l'ensemble des français interrogés, la plupart se dit favorable à la mise en place de mesures visant à vérifier les capacités des plus de 65 ans derrière un volant
Et plus de la moitié des seniors seraient prêts à surveiller leur capacité de prendre le volant.
A contrario, des conditions de renouvellement ou de retrait du permis de conduire sur des critères de durée ou d'âge maximum ne sont pas perçu favorablement en particulier par les premiers concernés.
 

Un risque accru pour les personnes âgées. 

Selon la statistique la plus récente de la Commission européenne, environ 30 % des personnes tuées (en Europe) sur la route avaient plus de 65 ans. Les seniors représentaient près de la moitié de tous les piétons et cyclistes victimes d’accidents mortels. Il en ressort que les seniors sont un groupe d’usagers de la route particulièrement vulnérables.
La vulnérabilité croissante avec l’âge – c’est-à-dire le risque accru de subir des blessures plus graves ou mortelles lors d’accidents identiques par rapport à des personnes plus jeunes – est ici un facteur essentiel.

Entre 2010 et 2018, ont enregistré une baisse du nombre de tué (jusqu’à -43% chez les 18-24ans). Mais le nombre de tués dans des accidents de la circulation a augmenté de 5% chez les plus de 65 ans. 

Les personnes âgées sont plus souvent victimes que responsables d’accidents : à titre d’exemple, les 18-24 ans sont déclarés responsables d’un accident mortel dans 19,2% des cas quand les 65-74 ans le sont dans moins de 10% des cas. 

Le nombre croissant de seniors et leur mode de vie plus actif et mobile expliquent cette augmentation, et le vieillissement de la population au niveau mondial risque d’aggraver la situation.

Une prise en compte de cette réalité et une amélioration des mobilités sont donc essentiels pour protéger les seniors sur nos routes.

Karine Bonnet Présidente du Réseau et Directrice Générale de DEKRA Automotive SAS

Comment réduire les risques : les solutions identifiées dans le rapport de sécurité routière 2021

 

Réduire les risques liés aux changements physiques et cognitifs dus à l’âge

En France (mais aussi en Autriche, ou Belgique par exemple), les permis sont renouvelés sans critères d’âge ou d’état de santé. Ce qui n’est pas le cas dans d’autre pays de L’UE où le prolongement n’est accordé qu’à la condition de passer un examen médical réalisé par un médecin. 
Si le caractère obligatoire est perçu comme une atteinte à leur liberté par les seniors, l’étude révèle néanmoins qu’une évaluation volontaire des aptitudes (pratique et physique) serait bien accueilli et leur permettrait de préserver leur mobilité. 

Adapter les infrastructures aux besoins des seniors 

Quel que soit le mode de déplacement, les situations de circulation se sont complexifiées. Un senior doit pouvoir anticiper les différentes situations et l’adaptation de la voirie peut l’y aider en réduisant les risques. Stationnement adapté, Passage piétons plus visible, aménagement des accès aux transports publics … autant de pistes à suivre dans la planification, la conception et l’entretien des infrastructures.

 

Assister les conducteurs âgés grâce aux technologies automobiles

De nombreux systèmes d’assistance à la conduite tendent à se généraliser sur les nouveaux véhicules , de la vision nocturne aux assistants de changement de voies, ainsi que les systèmes de navigation avec des instructions claires du point de vue tant acoustique qu’optique font partie des améliorations qui sont recommandées pour les conducteurs seniors. 
Cependant tous ses assistants, ainsi que les fonctions essentielles (essuies glace, chauffage ..) ne doivent pas complexifier la conduite et doivent rester simple et accessible tant dans la présentation (affichage simple et adapté dans toutes les conditions d’éclairage) que dans l’utilisation pour éviter toute surcharge cognitive. 

 

« le rapport DEKRA sur la sécurité routière 2021 met en évidence les moyens humains, techniques et d’infrastructure sur lesquels nous devons nous concentrer pour améliorer la sécurité routière des seniors et préserver leur mobilité le plus longtemps possible. 

Karine Bonnet

Rapport de sécurité routière 2021 : la mobilité des seniors

Découvrez le rapport complet