Poisson d’avril : ces autos qui auraient mieux fait de rester au stade de la blague

Citroën AX K-way

Les constructeurs automobiles ont parfois le sens de l’humour et c’est tant mieux. Mais parfois, ils nous sortent des modèles de véhicules qui vont peut-être un peu trop loin ! Si bien, qu’ils auraient peut-être dû rester dans leur cartons.

Les enfants du marketing

Toyota Yaris WanadooLes moins de 20 ans ne s’en souviennent peut-être pas mais Wanadoo fut au milieu des années 1990 l’un des premiers fournisseurs d’accès Internet grand public. Ah l’Internet des années 90, souvenez-vous : des pages qui s’affichaient en 3 longues minutes et des sites web avec un design digne de la tapisserie de grand mère… Pourtant ce fut source d’inspiration pour Toyota, qui sortit au début des années 2000 la Yaris Wanadoo. Un goût douteux pour le rétro futurisme que la Prius est venue heureusement balayer.

Citroën AX K-way

 

De son côté, Citroën a tenté de suivre la mode, la vraie. Avec son intérieur des plus colorés, la Citroën  AX K-Way n’est pas passée inaperçue ! L’histoire ne dit pas si ce modèle compact pouvait se rouler en boule autour de la taille, comme les vrais K-Way ! o_O

 

 

205 T-shirt

 

Impossible enfin de passer à côté de la Peugeot 205 qui a connu bien des déclinaisons. Parmi les justifiables « Junior », « Champion » ou « Élégance » on retrouve aussi la 205 « T-Shirt » dépouillée de tout confort et destinée au marché italien ou encore la 205 Indiana et ses sacoches d’intérieur du plus bel effet.

Le brainstorming qui va trop loin (ou pas assez)

Choisir le nom d’une voiture c’est un peu comme choisir un prénom : des mois de réflexions pour un choix parfois lourd de conséquences. Si certains modèles ont su se faire un nom et resteront au panthéon de l’automobile d’autres ont marqué les esprits pour de toutes autres raisons.

Alfa Romeo MiToPour son petit modèle élaboré entre Milano (fabrication) et Torino (conception) Alfa Romeo pensait d’abord au nom Furiosa. Sans doute pour séduire le marché français et respecter le cliché de l’italien un peu trop beau parleur, Alfa Romeo opte finalement pour le nom MiTo. Heureusement, les voitures ne mentent pas !

 

 

Renault Koleos

En France c’est la marque Renault qui s’est illustrée dernièrement avec son concept de SUV nommée Koleos. Si le nom en français n’a aucune signification particulière, une petite recherche approfondie permet d’entrevoir deux problèmes majeurs : d’une part Koleos est la racine étymologique d’un attribut masculin allant souvent par paire et d’autre part il désigne en grec moderne l’intimité de la gente féminine. Autant dire qu’avec un nom pareil, le Koleos a eu bien du mal à s’introduire dans le marché grec.

 

BMW i8

Enfin, nos amis allemands ne sont pas en reste. Le dernier exemple en date est signé BMW. A la manière des titres de films éminemment comiques associant lettres et chiffres – on citera Saw 6 et Saw 7 pour rappel – la firme bavaroise a nommé l’un de ses concept cars BMW i8. Pour les anglophones, pas d’équivoque : BMW i8 = BMW I hate et donc en français : BMW, je déteste.

 

 

La liste des noms pourrait s’allonger encore tant les constructeurs automobiles ont de l’humour. Petit florilège pour finir : la Mazda Laputa (no comment), la Citroën SM (on vous aura prévenu), l’Audi E-Tron (pourtant une voiture propre) ou encore la Nissan S-Cargo (parce qu’elle se traîne ?).

Crédits photos :
Alfa Romeo MiTo 
Renault Koleos
BMW i8