Un bonus écologique pour les voitures électriques d’occasion

Recharge voiture électrique d'occasion

Le gouvernement envisage de rendre les véhicules électriques accessibles aux ménages les plus modestes. Une mesure qui s’inscrit à la fois dans le cadre du plan de relance économique et celui de la transition écologique.

Malgré l’arrivée d’une concurrence accrue et la création de modèle en entrée de gamme, le marché de la voiture électrique reste inaccessible à bon nombre de foyers français. Ils n’ont d’autre choix que de se tourner vers l’achat d’un véhicule électrique d’occasion.

Le bonus écologique pour les voitures électriques d’occasion

Comme notre précédente enquête a pu le démontrer, il est possible de trouver de rares véhicules de ce type à moins de 6.000 euros, comme des Bluecar ou des Twizy. Mais ces citadines électriques sont beaucoup trop limitées pour des trajets qui sortent du cadre urbain. Les modèles plus performants restent affichés à des tarifs élevés, surtout pour les jeunes conducteurs.

Le gouvernement pourrait donc donner un coup de pouce en étendant la portée du bonus écologique. Aujourd’hui, il ne concerne que les véhicules neufs économes en énergie, mais demain, le bonus écologique ou les primes à la conversion pourraient également concerner les voitures électriques d’occasion. Cependant, aucune précision n’a été donnée sur les conditions et le montant maximal d’aide accordée.

Si ce bonus venait à être confirmé, cela pourrait à la fois favoriser l’accession des budgets les plus serrés au marché de l’électrique et de l’hybride, mais également favoriser la revente de voitures électriques d’occasion par les particuliers.

D’autres mesures pour favoriser la transition écologique

Qui dit voiture électrique, dit borne de recharge. C’est un peu la grande frayeur des automobilistes : face aux réseaux concurrents parfois incompatibles entre eux et face à la pénurie de bornes, franchir le pas de l’électrique peut être source de stress. En particulier, lorsque l’on aborde l’autonomie des voitures électriques sur de longs trajets.

Le gouvernement a donc annoncé la création de 100.000 bornes d’ici l’année prochaine, en ville comme sur autoroute, grâce à un investissement de 100 millions d’euros.

Il n’y a pas que l’électrique qui est écologique !

Le premier ministre Jean Castex souhaite faire de la France un pays de pointe dans le développement de technologies alternatives en matière d’écologie. Si le marché de l’électrique est en pleine expansion depuis le début du déconfinement, d’autres motorisations pourraient se développer rapidement dans un avenir plus ou moins proche. Ainsi, le gouvernement a annoncé vouloir investir 7 milliards d’euros en 10 ans dans le développement de l’hydrogène vert.

Pour aller plus loin :

Photo : Pexel

Les commentaires sont fermés.