Qu’est-ce qu’un ripage excessif ? Comment lire un compte rendu de parallélisme ?

Ripage excessif : contrôle parallélisme1
Le blog DEKRA>Actualités>Contrôle technique>Qu’est-ce qu’un ripage excessif ? Comment lire un compte rendu de parallélisme ?

Le ripage d’une automobile désigne sa capacité à suivre sa trajectoire sans en dévier. Ce ripage est mesurable et une tolérance est acceptée. Au-delà de ce seuil, on parle alors de ripage excessif. Il faut alors qu’un professionnel réalise un parallélisme sur le véhicule pour le corriger.

Qu’est-ce qu’un ripage excessif sur une voiture ?

Le ripage est le fait que les roues soient parallèles entre elles sur un même axe. Le ripage doit être le plus proche de 0 afin de permettre au véhicule de circuler sans s’écarter de sa trajectoire.

Lorsque le véhicule est victime d’un ripage excessif, il aura tendance à se déporter de lui-même de sa trajectoire. C’est le cas lorsque le conducteur à l’impression que son véhicule tire sur la droite ou la gauche.

Le seuil de tolérance est fixé à +10. Cela signifie que le véhicule se déporte de 10 mètres par kilomètre sur l’un ou l’autre côté. Au-delà, il s’agit d’un défaut de parallélisme. Celui-ci est vérifié lors du contrôle technique.

Quelles sont les conséquences d’un ripage excessif ?

Lors de vos déplacements avec un ripage excessif, votre voiture vous emmène systématiquement hors de votre voie de circulation. Vous devez corriger en permanence la trajectoire pour éviter la sortie de route ou de percuter un véhicule arrivant en sens inverse.

Le ripage excessif entraîne également une usure prématurée des pneumatiques avec une détérioration prononcée des flancs. Cela va nuire à la tenue de route et à votre sécurité. La position initiale du volant en ligne droite sera floue, ce qui rend la conduite désagréable et fatigante.

Comment corriger le ripage excessif ?

La correction du ripage excessif se fait par un professionnel de l’automobile disposant d’un banc de mesure. Après mesure, le technicien va agir sur la direction de la voiture et notamment sur les réglages des biellettes de direction. Il effectue plusieurs mesures jusqu’à ce qu’il obtienne des valeurs correctes.

Votre véhicule peut être victime de deux types de ripage : le parallélisme avec une ouverture ou le parallélisme avec un pincement. Dans les deux cas, le technicien pourra corriger le réglage afin de retrouver un ripage dans les seuils de tolérance du constructeur.

Cependant, si un ripage excessif est signalé sur le rapport du contrôle technique, il n’engendre pas de contre-visite. Il est considéré comme étant une défaillance mineure.

Comment lire un rapport de parallélisme ?

Lors du contrôle du parallélisme, le technicien va vous remettre un rapport détaillé des mesures effectuées avant et après correction. Il vous permet de voir les modifications réalisées afin de corriger les écarts hors tolérances. Ce rapport de géométrie complet comporte plusieurs mesures :

  • Le parallélisme : il indique si les roues sont parallèles entre elles sur un même essieu ;
  • L’angle de carrossage : il indique l’inclinaison de la roue par rapport à la route vue de face ;
  • L’angle de chasse : il indique l’écart entre les rotules et le centre de la roue sur une vue de profil ;
  • L’angle de pivot : il indique l’angle entre la rotule de direction et le centre de la roue en vue de face.

Le rapport indique les mesures du véhicule et les tolérances acceptables. Dans le cas d’un réglage du parallélisme, les mesures après correction sont également mentionnées.

Quel est le prix d’un parallélisme ?

La prestation peut être facturée à l’heure ou forfaitisée. C’est souvent cette dernière option qui est proposée par les centres auto spécialisés dans la suspension ou les pneumatiques. Le coût d’un contrôle du parallélisme est facturé entre 50 et 100 € suivant le véhicule et la difficulté à réaliser cette opération. Certains véhicules sont plus difficiles à corriger que d’autres.

Articles sur le même thème