Radars, drones : comment la police vous surveille sur la route.

Le blog DEKRA>Actualités>Contrôle technique>Radars, drones : comment la police vous surveille sur la route.

Les moyens de contrôle des forces de l’ordre évoluent avec les nouvelles technologies. Les radars sont de plus en plus efficaces. Entre les voitures radar privatisées, les radars discriminants et la surveillance des routes par drone et hélicoptère, la Police se dote de moyens derniers cris.

Radar tourelle

Nouvelle génération de radar multi-fonctions.

Radar fixe classique

Souvent rencontré au bord des autoroutes, il a l'inconvénient d'être sensible au vandalisme.

Radar fixe classique

Modèle plus commun en ville.

Radar de feu rouge

Placé aux intersections, il vérifie que les véhicules ne brûlent pas le feu.

Radar discriminant

Il sait différencier les camions des autos.

Radar mobile

Il est désormais concurrencé par les véhicules banalisés et discrets.

Simple et économique : la surveillance des routes par drones?

Pour l’heure, les forces de police ne disposent pas encore de radars intégrés à des drones, mais cela pourrait bien évoluer rapidement. Des expérimentations sont menées depuis déjà plusieurs mois. La surveillance des grands axes routiers se fait déjà à l’aide de cabines de radar automatique et par hélicoptère, en particulier sur les autoroutes.

Pour l’heure, le cadre légal ne permet pas le survol des autoroutes et des zones privées par un drone même si il est sous le contrôle d’un pilote professionnel faisant partie de la police ou la gendarmerie. Mais l’utilisation d’un drone présente l’avantage de pouvoir surveiller les automobilistes sans se faire remarquer.

Si l’idée existe déjà grâce à l’utilisation des hélicoptères, leurs coûts de fonctionnement sont prohibitifs. Le drone, plus simple à fabriquer et à piloter, offrira une nouvelle opportunité pour sécuriser les routes de l’hexagone.

Les différents radars actuellement utilisé sur nos routes

Depuis des décennies, les forces de l’ordre surveillent les automobilistes en excès de vitesse. L’équipement mis à leur disposition a beaucoup évolué depuis ces dernières années. L’arrivée des radars fixes a permis de réduire le nombre de grands excès de vitesse, apportant plus de sécurité sur nos routes.


Lire aussi

Drones de gendarmes : les nouveaux moyens de contrôle


 

Le radar privatisé ou voiture radar

Installé dans une voiture banalisée, conduite par un chauffeur privé, le radar contrôle la vitesse dans les deux sens de circulation, en toute discrétion. En effet, aucun flash n’est émis. 

Le radar de vitesse fixe

Placé aussi bien en ville que sur les routes, il surveille un tronçon de route et flash les contrevenants. Il y a plus de 2000 radars de ce type implantés en France.

Le radar de vitesse discriminant

Évolution du premier modèle, ce type de radar permet de prendre en compte le gabarit du véhicule afin de différencier les limitations de vitesse applicables aux voitures et aux poids lourds. On les trouve sur les axes dont le trafic routier est important.

Le radar de vitesse mobile

Il n’a de mobile que le nom, car il doit être statique pour pouvoir contrôler la vitesse des voitures. Les forces de l’ordre peuvent l’emmener partout où il est jugé opportun de contrôler la vitesse.

Le radar autonome

On le retrouve souvent dans les zones de travaux, il est dérivé du radar de vitesse fixe. Il prend place sur une remorque déplaçable. Il fonctionne avec une batterie dont l’autonomie lui permet de surveiller le trafic routier pendant une semaine.

Le radar tronçon

Ce type de radar permet de surveiller la vitesse moyenne des automobiles entre deux points éloignés de plusieurs kilomètres. 

Le radar tourelle

Ce nouveau type de radar est capable de surveiller la vitesse dans les deux sens de circulation et d’identifier clairement la voie de circulation empruntée par un véhicule en infraction. Il peut également différencier les véhicules et détecter le franchissement des feux rouges. Il y a actuellement plus de 750 radars de ce type installés en 2021, ce chiffre devrait doubler d’ici à la fin 2022.

Le radar feu rouge

Il permet de surveiller le respect des feux de signalisation. Il flashe les véhicules ne respectant pas le feu rouge. Il y a plus de 700 radars de ce type installés en France.

Le radar pédagogique

Comme son nom l’indique, ce radar a pour objectif d’avertir le conducteur de sa vitesse. Il peut mentionner la limitation à respecter et afficher la vitesse en vert si elle est inférieure à la limitation ou en rouge si elle la dépasse.

 

Sources des photos : Adobe Stock